Entre filles : menstruations, tampons et tralala !

Posted by
|

Entre filles : menstruations, tampons et tralala !
Entre filles : menstruations, tampons et tralala !

Ce midi j’ai eu la chance d’être invitée à un dîner intime entre blogueuses/journalistes beauté en compagnie de Maripier Morin, Camille DG du blog Le Cahier et Laurence Pagé (chanteuse, animatrice, etc). L’invitation venait de U by Kotex, une marque que tout le monde connait. Du moins, la gente féminine ! Couleurs funky, emballages girlie… ; On s’entend, Kotex ne peut peut-être pas rendre les règles agréables, mais elle aide drôlement à les rendre plus supportables !

Entre filles : menstruations, tampons et tralala !
Entre filles : menstruations, tampons et tralala !

Dès midi au Bota Bota Montréal, on a pu déguster un repas 3 services de saison qui était délicieux. Nous étions invitées à commenter et raconter nos histoires par rapport aux menstruations, sujet encore tabou. On dirait que dès qu’on entend le mot nos oreilles grincent ! Dans un sens, je me dis pourquoi ? Il n’y a rien de plus naturel et aucune d’entre nous n’y échappe, peu importe notre âge, race, orientation, etc. Outre le fait que certains garçons puissent augmenter le malaise face à ça, j’ai l’impression que même nous entre filles on n’est pas totalement à l’aise avec nos règles, comme si c’était une honte parfois. Ou un gros fardeau. D’ailleurs, la belle Maripier m’a fait bien rire avec son ‘’Hey c’est tu moi ou chaque fois qu’une fille me demande si j’ai un tampon en murmurant, j’ai l’impression de faire un deal de drogue ?!’’. C’est vrai. On se cache pour mettre un petit tampon dans le creux de la main de notre amie. Pourquoi ?! Tout le monde en a déjà vu, c’est un scoop pour personne que toi ou ton amie est menstruée.

Entre filles : menstruations, tampons et tralala !
Entre filles : menstruations, tampons et tralala !

Il fut une époque où je me sentais très mal d’avoir mes règles. Pour vous mettre en contexte, je les ai eues en 4e année au primaire. Ce qui veut dire environ 10 ans. C’est quand même jeune ! Je me souviens très bien de comment c’est arrivé. C’était un petit matin d’école comme les autres, j’ouvrais mon pupitre (oui, les anciens pupitres qui s’ouvraient par en haut !) et soudain, AYE ! Prise d’une crampe intense, je me replis sur moi-même. Je ne cris pas (j’ai mon orgueil, attention), mais j’ai mal comme jamais auparavant dans ma vie. Je me demande ce qui ne va pas avec mon corps !

Embêtée, je suis envoyée par la prof à l’infirmerie. Voyant que je ne vais pas bien, elle m’allonge sur un petit matelas bleu (qui se souvient de ces fameux matelas ?!). Elle me pose plein de questions, remplit un questionnaire et part appeler mes parents à l’accueil. Pendant ce temps, j’ai un flash. Je me souviens de l’autre infirmière qui était venue nous parler en classe (entre filles seulement) des règles et de quelle serviette elle préférait personnellement ! On avait eu un cours 101. On écoutait bouche-bées sans rien dire. Je me suis souvenue ce cours d’éducation étrange et j’ai soulevé mon pantalon pour voir ma culotte. Elle était tachée de sang. J’ai laissé retomber ma tête par en arrière sur le tapis en signe de désespoir. Peut-être l’infirmière n’avait pas pensé me demander vu mon jeune âge ?! Vous pouvez être certaines que je ne lui ai pas dit quand elle est revenue. Trop gênée.

Ma mère est venue me chercher et je pense lui avoir dit dans l’auto. Elle semblait s’en douter, comme si ça s’en venait. Ça se peut, car j’étais déjà très développée pour mon âge. Même jeune/enfant j’avais des petits seins déjà. Mais à 10 ans, j’étais dans les plus grandes de l’école et mon corps de femme était déjà là. Celui que j’allais garder pour le reste de mes jours… Des hanches larges (qui viennent avec des cuisses généreuses), des seins moyens et un petit torse. Je suis la copie-conforme de ma mère. Je suis juste 2 pouces plus grande qu’elle ! Et je fais 5’3. Alors au secondaire, alors que toutes mes amies continuait leur croissance, moi, j’avais fini de grandir. Je suis passée de la plus grande à la plus petite. Et ma silhouette de poire, elle n’a pas changé et elle ne changera jamais car je suis faite ainsi. Je l’accepte.

Un souvenir que j’ai gardé qui m’avait bien énervé à l’époque, c’est que 2 ans plus tard, en 6e année, certaines filles faisaient SEMBLANT d’avoir leur règles. C’était la gang de filles cool et un peu plus ‘’tannantes’’ de l’école. Elles juraient avoir vu les tampons d’une et l’autre d’avoir vu du sang sur du papier de toilette de l’autre. N’importe quelle menterie pour avoir de l’attention dans la cour. J’étais jeune, mais je savais bien (parce que ma médecin m’avait expliqué), que nos règles arrivaient quand on étaient développées. Ces filles étaient filiformes. Si les seins ne sont pas encore poussés… je n’y crois pas. Elles associaient menstruations = femme et femme = je suis attirante pour des gars. On était 2 dans toute l’école à avoir nos règles à ce moment. S’en parler en chuchotant dans la cour était notre échappatoire, notre soupir collectif, notre moment de ‘’ok, je suis normale moi aussi’’. Et pendant qu’on était désemparées d’avoir nos règles si tôt, d’autre se vantaient faussement de les avoir. Je trouvais ça pathétique.


Une chose m’a frappée à l’événement. Apparement, depuis la réforme scolaire (l’année juste après moi), ils ne donnent plus de cours d’économie familiale ni ‘’cours 101 menstru’’. Tout ce que je peux dire c’est que j’espère que les mamans font leur rôle de prévention car il me semble qu’avoir ses règles à 8,9,10 ans sans savoir c’est quoi, ça choque une fille solide. J’ai trouvé bien que Josiane (une amie blogueuse) nous raconte que son bébé la voit aux toilettes et est curieux de voir du sang 1 fois par mois dans le bol. Elle le désensibilise ! Ado, il trouvera déjà ça correct et normal. Je trouve que beaucoup de gars encore sont rébutés par la chose. Soit ils ne comprennent pas, soit ils trouvent ça sale. Se sentir mal quand on est dans sa semaine ça ne devrait pas arriver. On a déjà à supporter notre corps et nos émotions, leur commentaires, on s’en passera ! Eux ils ont rien (pas juste). Alors un peu de respect ! C’est la nature.

Bref, je ne vous demanderai pas comme dans la pub de me dire quels sont vos dessous préférés. Honnêtement ça m’importe peu. Par contre je serais bien curieuse d’entendre vos histoires de règles si vous osez ! Je me suis dévoilée à vous, après avoir un peu hésité… mais je me dis, qu’est-ce que ça peut bien faire que les gens sachent tout ça, même si c’est un peu intime ?! Je ne vois pas comment quelqu’un pourrait m’insulter suite à ça. C’est la vie !

Bref, on est entre filles sur ce site, sentez-vous bien à l’aise. J’adore vous lire. Si vous avez des questions aussi, je suis là. Si vous aimez ce thème, on pourrait se refaire chaque mois on petit topo ‘’ENTRE FILLES’’. Si je vois aucun commentaire eh bien je comprendrai que je ne dois plus refaire d’articles plus personnels ! hehe 😉

Sur ce, je vous laisse sur un petit Top 10 des pires choses quand tu es menstruée, parce qu’il faut bien en rire tout de même ! Ciao ! xx

Les 10 pires choses qui arrivent quand tu es dans ta semaine

1. Tu es chez quelqu’un et il n’y a pas de poubelle dans la salle de bain.
Tu la jette où ta serviette (ou ton tampon) ?! J’ai sûrement dû un jour en traîner une dans ma sacoche bien enveloppée le temps de trouver une poubelle… mais j’ai voulu effacer cet évènement de ma mémoire.

2. T’as beau dormir avec une ‘’couche’’ XXXL, tu te réveilles les draps tachés.
Moi parfois, je mettais une serviette de plage en dessous de moi pour être certaine ! Le pire, c’est si ça arrive chez quelqu’un. Là… fait pas semblant de pas avoir vu.

3. Ta vie devient un téléroman dramatique.
Sérieux, moi je me surprend à regarder par la fenêtre déprimée, à me poser plein de questions sur la vie. Ensuite je réalise que je suis triste, ça me frappe et je me dis ‘’pourquoi je suis depressed déjà ?!… Ah oui. Mes règles’’. Et là je vais mieux parce que je blâme les hormones.

4. T’as l’impression que tout le monde voit ta serviette à travers ton pantalon.
Ou sens ces odeurs bizarres que tu as honte d’avoir. Mais apparement, dans les 2 cas on s’en fait pour rien.

5. Tu pognes une divan-tite.
Tu sais, cette envie de ne rien faire ?… Rester allongée sur le divan à regarder Netflix habillée en mou ? (Oups, ça ça m’arrive plus qu’une fois par mois) !

6. Tu es dans ta semaine en même temps que ta soeur.
C’est bien connu, les femmes, on se synchronise. Mais voulez-vous ben m’expliquer pourquoi ?! Ça fait juste 2x plus de filles qui pognent les nerfs à rien, ça.

7. Ta culotte de menstruations commence à déchirer.
Eh ouais, elle est trop vieille. Tachée, trouée, c’est le temps de la changer ! Et dieu seul sait que c’est plate magasiner une ‘’granny panties’’ parce que 1- c’est pas cute et 2- on l’achète dans le but de la salir. So cool !!

8. Tu allais déjà aux toilettes 6 fois par jour, là c’est plus comme 12 !
Sérieux. Les filles pisse-minute, vous me backez sur celle-là ?! 🙁 En plus de devoir passer notre journée aux toilettes, il faut emmener tout notre artillerie. Et passer inaperçue.

9. T’as mal partout.
Y’en a que c’est le dos, le bas-ventre, les seins… En plus, c’est prouvé, on dort moins bien quand on a nos règles. Coudonc, y’a tu quelque chose de l’fun quand on est dans notre semaine ?!

10. Tu te dis qu’il reste juste 3 semaines avant de re-tomber dans ta semaine.
Ça passe vite ! Si on calcule 1 semaine de SPM avant et quelques jours de sautes d’humeur APRÈS, ça laisse pas grand jours dans le mois pour être normale.

  • Je me suis beaucoup reconnue dans ton article. Pour moi, ça a commencé à 11 ans. Et, à l’école primaire, il y avait pas de petite boîte de métal dans les cabines des toilettes. Alors, je devais sortir et jeter mes serviettes utilisées dans la grosse poubelle à côté des lavabos. Tellement gênant!

    • Dory Kweeny

      Salut, c’est sympa de pouvoir discuter de ça sans tabou et de voir les expériences des unes et des autres.Perso j’ai une fuite un jour ou j étais dans un café sur un tabouret et j ai fais un petite tache mais ce jour la j’ai eu tellement honte que je n y suis jamais retourné. Sinon je me reconnais tellement dans tes dix exemples et jadooore netflix.J’adore aussi ce que tu fais et je suis d’accord qu’ on fasse des ptits topos pour fille ^^

    • omg OUI !! moi aussi :O ça me gênait trop vu qu’on était juste 2 et je voulais pas que ça se sache… à quand les poubelles en métal dans les toilettes au primaire ?!

  • Marie-Eve L.

    Bel article qui fait sourire et qui fait réaliser qu’on n’est pas toutes seules! 😉

  • Marie-Pier Couture

    Quel bel article. Si réaliste, si véridique. Pour ma part, j’ai eu mes règles à 12 ans, comme la plupart des filles de la  »gang ». Par contre, de mon côté, nous n’avions aucun cours ou autre pour nous préparer à ça. Heureusement, j’avais la chance d’avoir une tante infirmière dans les écoles secondaire qui a pu m’aider à éclaircir tout le sujet et plus. Malheureusement, dans toute gang de fille, il y en a une plus maladroite que les autres, MOI. La première fois que j’ai eu mes règles, secondaire 1, cours de français… je le voyais venir alors j’avais  »prévu le coup ». À la récré, je me rend au toilette pour changer de  »patche » et fidèle à mes habitudes de maladroite, ma patche à collé dans mon t-shirt…blanc. OUAIN pas fort. Première règle, gilet bien, mais très bien tâché de sang, Je vous laisse imaginer ma honte lorsque j’ai dû sortir de la salle de bain…

    • omg :O ah non :O :s pauvre toi ahhh ! impossible à cacher !

  • Lauriane Varain

    Hello Cynthia,

    Et non, tu n’étais pas la seule a les avoir eu tôt. Personnellement, c’était aussi autour des 10-11 ans, toujours au primaire.
    Et c’est vrai qu’on est pas loin du deal haha. Je crois que c’est une forme de « honte » par ce que ça nous viens du passé. Les siècles passés c’était pas vraiment le truc à en parler. En fait, je crois que c’est récent. Nous avons une pub en France de la marque nana (je ne sais pas si tu connais) où ils reprennent les clichés des années 50: tu ne dois pas faire de sport, tu ne dois pas sortir trop loin de chez toi pour pouvoir te changer en toute discrétion, et la pub finit avec c’est plus le cas aujourd’hui. Je crois qu’il faut du temps pour faire évoluer les mentalités.

    Et je me retrouve aussi dans beaucoup de choses que tu dis (les 10 pires choses, ça nous ait toutes arrivées au moins une fois je dirai au minimum).

    Bref, j’ai fini mon blabla lol.
    Bonne journée à toi.

  • Noémie Bédard

    Depuis plus d’un an, j’utilise la divaCup. C’est magique. Plus besoins d’acheter de tampon ou de serviettes chaque mois et surtout plus besoins d’avoir peur d’avoir un choque toxique. Je recommande la coupe menstruelle à tous ceux qui sont a l’aise avec leur corps.

    • Nadege

      Pour ma part j’ai pas honte de parler de sa entre fille alors voillas ma question comment on utilise lafameuse cup ? J’en entend souvent parler mais je comprend rien lol

      • lulubies

        et bien c’est une petite coupe en silicone que tu insères dans ton vagin qui se remplit du sang de tes menstrues, tu la plies pour qu’elle puisse rentrer et tu la vides(tu la ressorts donc)quand elle est pleine et après tu la remets pour de nouveau qu’elle se remplisse et ainsi de suite.. Tu peux la garder plus longtemps qu’un tampon genre jusque 12h. Il y a différentes sortes de cup pour s’adapter à chaque femme selon que tu ai un flux abondant ou non, que tu ai eu des enfants ou non..Pour nettoyer ta cup à la fin de ton cycle tu la stérilises à l’eau bouillante et une fois sèche tu la stockes dans une boîte ou une trousse jusqu’à la prochaine utilisation. Le principe c’est que la cup se « ventouse » sur les parois de ton vagin grâce à des petits trous sur le bord et pour la retirer tu dois déventouser en passant avec ton doigt sur le coté de ta cup alors il faut être à l’aise avec le fait de toucher son intérieur et du contact avec son propre sang c’est sûr et il y a un petit temps d’adaptation mais après c’est que du bonus 🙂 plus de protections à emmener avec soi ni à racheter, tu ne jettes plus de déchets nauséabonds et « nocifs » pour toi et l’environnement, plus de ficelles qui dépassent, plus besoin de changer de protection souvent ; il faut juste penser à prendre une petite bouteille d’eau avec soi ou des lingettes pour se rincer les doigts/rincer la cup quand tu dois la vider dans les toilettes hors de chez toi et la vider plus souvent quand c’est les premiers jours du cycle car flux plus abondant mais çà c’est le cas aussi avec tampons/serviettes. Perso j’ai payé ma cup 15€ elles sont rarement moins cher mais c’est un bon investissement puisqu’une cup dure plusieurs années contrairement aux protections polluantes que tu achètes sur toute l’année. Si tu as d’autres questions n’hésite pas 🙂

        • Manon L.

          C’est clair que la cup a l’air d’être tout bénef, quand j’ai vu toutes les filles en parler comme quoi c’était une révolution je me suis ruée dessus, malheureusement je l’ai essayée plusieurs fois mais à chaque fois c’était le parcours du combattant pour l’enlever, j’étais limite au bord de la panique ça me donnait des suées. 15mn pour l’enlever, au final je me suis résignée en me disant qu’avec les tampons au moins c’était pas le stress pour les mettre et les enlever… Mais je réessayerai un jour 🙂

          • lulubies

            c’est dommage il faut pour la plupart d’entre nous-moi comprise- un temps d’adaptation : la première fois que je l’ai mise ça a été, moi qui croyait que ça rentrerait jamais, mais pour l’enlever ça a été la galère je me suis fait maaaaal et je me suis dit mais plus jamais je veux souffrir comme çà!!! la cup c’est fini! Elle avait une tige rigide qui me faisait mal (modèle fleurcup)totalement inconfortable, qui m’irritait l’entrée du vagin, me faisait mal quand je m’asseyais..enfin bref j’ai fini par couper la tige à ras et ça a été nickel 🙂 aujourd’hui j’en essaierai bien d’autres mais bon ça coûte et puis j’en ai déjà une alors ça me suffit 🙂

        • Nadege

          ok merci 🙂 je vois ces quoi enfaite je connaiser vaguement

        • Nadege

          j’aurais encore une question qui mes venus aprés si on es vierge ça fait rien ?

          • lulubies

            https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fcoupemenstruelle.net%2Fporter-une-coupe-menstruelle-quand-on-est-vierge%2F&h=CAQHKYUIf^

            Alors, j’ai testé la cup lorsque j’étais (et suis encore) vierge. Si cette fille utilise ou a déjà utilisé des tompons, elle aura moins de difficultés à prendre le coup de main. J’ai des amies qui ont testés la cup lorsqu’elles étaient vierges mais avaient déjà une connaissance sur les tompons, et elles ont rapidement pris le coup de main! Moi, je n’avais encore jamais rien introduis dans mon vagin, donc je n’avais absolument aucune expérience. Je n’utilisais que des serviettes. Puis, à l’âge de 16 ans, je m’étais lancée : j’avais commandé et, stérilisé, puis essayé ma première cup. C’était une Fleurcup (taille 1). J’avais essayé une fois lorsque je n’avais pas mes règles, et c’était impossible. La cup ne glissait pas. Elle me brûlait un petit peu et me faisait mal. De plus, j’étais énervée (je ne sais plus pourquoi). Le deuxième essai était lors de mes règles. La cup glissait lentement et se mettait en place avec difficultés et douleurs. À des moments, mon vagin rejetait ma cup : il ne voulait pas s’écarter et laisser place à ma cup. Du coup, elle se retrouvais à l’autre bout de la salle de bain… J’avais une sensation désagréable, bizarre, gênante et douloureuse. La cup écartait mes muscles vaginaux, et c’était nouveau, pour moi. Pour la retirer, ça me prenait beaucoup de temps, mais avec le temps, j’avais réussi à prendre le coup de main et aller plus rapidement, facilement, et avec moins de douleurs. Je ne sais pas trop quoi dire, à propos de l’hymen… Le mien était élastique et restait douloureux lorsque la cup rentrait ou sortait. Puis, depuis que j’ai changé de cup, (Meluna, classic, taille L) ça va beaucoup mieux. Même parfaitement bien. La contenance est parfaite (surtout comparée à la Fleurcup). Avec la Fleurcup, je devais la vider toutes les 2 heures. Maintenant, avec la Meluna, que trois fois par jour. (J’ai des règles hémorragiques…) Maintenant, je crois que mon hymen a disparu. La Meluna était plus large, et a donc réussi à me la déchirer totalement. La Fleurcup était moins large, donc mon hymen ne s’était pas totalement déchiré avec. La douleur revenait à chaque fois que j’enlevais ou remettais ma cup. Ça me brûlait énormément, j’avais des fois l’impression qu’il y avait du feu entre mes jambes… La Meluna est parvenue à me déchirer l’hymen et à me débarrasser de cette douleur à tout jamais. Ça prends du temps pour prendre le coup de main, et ça demande de la patience, aussi! Mais c’est possible, lorsqu’on est vierge.

            il ya un groupe facebook : coupe menstruelle conseils et astuces 😉

  • Liz Ubiz

    Ce post est génial ! Il évoque tellement de choses sur le regard que la société a sur la féminité. Tous les petits noms qu’on donne aux règles pour « en parler sans en parler vraiment » sont très révélateurs. Mais le contre-pied aussi, quand j’ose dire en public et à haute voix « j’ai mes règles » j’ai l’impression d’être complètement badass ! Ca ne devrait pas finalement…il n’y a ni fierté, ni honte.

  • Delou

    Ah! Je suis contente de voir qu’il y a de l’ouverture à ce sujet! Moi aussi quand j’entend  »menstruations » j’ai les oreilles qui me frisent ahah, mais en même pas y’a rien de plus naturel et normal! Moi, ça a commencé à 13 ans, rien d’extravagant, j’étais à la maison et par un beau samedi matin en me rendant à la toilette…oups ça y était! Étant très pudique et gênée, j’ai laissé une note dans l’armoire pour ma mère (ahah quand j’y repense) et quand elle a vu la note…Elle m’a envoyé à la pharmacie du village avec MON PÈRE pour m’acheter mes premières serviettes sanitaires! Gênant x 1000!!! Bref, tout ça pour dire qu’heureusement aujourd’hui je comprend bien l’utilité d’avoir ses règles, car mon amoureux et moi on attend notre premier petit bébé, et bon l’utilité première des règles, c’est bien d’être en mesure de concevoir 🙂 Et vous pouvez être certaine que si j’ai une fille, la journée qu’elle m’annonce qu’elle a ses règles, elle n’ira pas à la pharmacie avec son papa! ahah Ah oui et P.S. : être enceinte c’est pas vraiment un break de 9 mois à ce niveau, car les autres symptômes viennent compenser!

    • hahaha malaise !!! ^^
      et non je pense pas qu’être enceinte soit un break ;O

    • Julie Chabot

      Félicitations à toi et non c’est sur ce n’est pas un break mais tu oublieras vite ça avec l’arrivée de bébé qui va vous combler de bonheur…..

    • Chauvet

      Félicitations pour ton bébé, plein de bonheur pour ta famille 🙂

  • Laura Von P.

    Hey Cynthia,

    Pour ma part c’est arrivé à 14 ans, j’étais déjà drillée par ma mère qui à chaque voyages ou week end en dehors de la maison me glissait un paquet de serviettes dans mon sac.
    Sauf que le bazar a décidé de se déclencher lors du séjour linguistique en Hollande, le lendemain de mon arrivée le guerre était déclarée. L’avantage est qu’une de mes amies était déjà réglée et a donc fait le soutien psy à la place de ma mère 😉
    ça fait quand même un bon souvenir au final, impossible d’oublier ce moment.

    Et maintenant je vois ma filleule se plaindre de ne pas encore « les avoir » à 13 ans… J’ai vraiment envie de lui dire profite tant que ça dure, tu seras rappelée à ces impératifs féminins bien assez tôt.

    Bonne journée à toi 🙂

    • voilà, + tu les as jeune + tu endures longtemps XD
      merci haha

  • Marine Loulier

    Quel article touchant!
    J’ai eu mes règles à 12 ans. J’étais en 5ème et c’était le jour de la fête des pères. J’étais effondrée. J’avais déjà très mal à la tête. Mais j’ai été chanceuse car mes crampes ont commencé un peu avant, quand j’étais en voyage linguistique à l’étranger. Sans ma maman. Sans copine puisque j’étais harcelée à l’époque. Ma maman avait mis de côté tout les échantillons de serviettes des magazines et elle me les a donné ce jour là pour que je trouve ce quelque chose qui me convienne. J’étais en colère. Je ne voulais pas être réglée. Pendant longtemps j’ai utilisé des serviettes nana et Vania mais les fabriquants ont allongé les ailettes et elles n’allaient plus sur mes dessous. Alors mes dessous étaient tâchés. Puis quand j’ai pu manquer des cours au lycée puis après à l’université, je l’ai fait. J’avais peur de ne pas pouvoir aller me changer avec les cours, peur d’avoir les vêtements tachés. J’étais mal à l’aise avec ces serviettes et du coup ça devait se ressentir. Aujourd’hui je fais ma semaine avec des serviettes pour la nuit uniquement, plus large et plus longue mais j’évite de sortir. De toute façon, je suis tellement mal avec mes migraines cette semaine là, que je dois rester au lit, souvent dans le noir. Heureusement, grâce à la pilule je ne l’ai ai plus que tout les deux mois, mais les migraines restent.

    • ahhhh :(( grrr ! maudits symptômes !

      • Marine Loulier

        J’espère que l’on pourra avoir des discussions de filles sur les réseaux sociaux! 🙂

    • lulubies

      ils avaient fait des serviettes à ailettes transparentes pendant un moment c’était trop bien pour les vestiaires de sport puis ils les ont arrêtées grr

  • Lizou

    Salut Cynthia,

    Je voulais contribuer a ce post en vous parlant de ce qui a revolutionné mes règles : la cup ! ( fleur cup).. Je suis tombée sur un article un jour (2ans maintenant) et j’ai été attirée par le coté pratique et financier .. Résultat : je vis beaucoup mieux ma période de règles surtout que depuis 1 an je suis passée au stérilet cuivre et mes règles sont plus abondantes ..

    La cup coûte autour de 25 euros et est réutilisable pendant des années.. Il suffit de la stériliser avant le cycle ! Je la chance toutes les 6h, voire un peu moins en milieu de cycle : on ne la sent tellement pas que j’oublie parfois que j’ai mes règles ( le mal de ventre me le rappelle de temps en temps 🙂 ). Je n’ai plus besoin d’acheter de serviettes ,il suffit de mettre un protège slip et nickel .. Plus besoin de poubelle pour jeter tampons et serviettes et mon budget me dit merci ! J’ai également beaucoup moins d’irritations qu’avant et plus du tout la désagréable sensation du sang qui coule …

    Niveau hygiène ce n’est pas du tout sale bien qu’il faille être quand meme un minimum à l’aise avec son corps et la vue du sang. Quand je suis chez moi je la vide et la rince, sinon je la nettoie avec du papier et la remets !

    Voilà pour mon expérience 😉
    Lizou

    • tout le monde en parle en bien, merci pour ton avis ! j’oserai peut-être un jour 🙂

  • Jacquot

    Coucou Cynthia ! Ca me rassure ton petit article car c’est rare que je « trouve » des jeunes femmes qui ont leurs règles très tôt, ce qui est mon cas… A 8 ans, comme toi j’étais la plus grande de la classe, j’avais déjà une poitrine généreuse et des courbes de « femmes », je ne faisais pas mon âge et je reste choquée de mes 1ères règles car à 8 ans on joue aux Barbies et les cours d’éducation sexuelle ne sont qu’à 10 ans 🙁 Heureusement ma maman a été super quand s’est arrivé… Mais comme toi, j’étais une des seules à l’école et ça reste très choquant dans ma petite vie d’enfant.
    Merci de nous avoir partagé ton expérience 🙂
    A bientôt !

    • exactement.. :s on est encore enfant.. mais justement, moi à cet âge c’était juste des embêtements, pas un atout, je voyais rien de sexuel par rapport à ça.. sinon moi j’ai jamais eu la poitrine généreuse mais elle a juste poussé vite xD

      • Jacquot

        Ah non ce n’était pas un atout pour moi non plus 🙁 C’était très gênant et les « garçons » ne savaient pas vraiment ce que c’était non plus donc aucun avantage à part le fait d’être plus « développée » que les autres enfants mais là non plus pour moi ce n’était pas super car les regards sont encore une fois très gênant pour une enfant :/ Hahaha on se comprends pour la poitrine 😉

  • Maeva

    Coucou Cynthia, je t’adore vraiment tu es superbe et quelle classe même dans les sujets les plus tabous !
    C’est dommage qu’on ne parle pas plus de règles je trouve. Personnellement je n’ai jamais eu de cours pour me dire ce qui allait arriver à mon corps. J’ai, heureusement, eu beaucoup de chance : la première fois c’était un mercredi (jour de repos de ma maman) et à la maison lors d’un passage aux toilettes !
    Il y a quelque chose que j’ai remarqué concernant ce sujet : il s’avère que nos protections sont souvent en fonction de nos mères, on achète selon leur marque (parce que c’est toujours elles qui nous les achètent avant de partir de la maison, c’est tellement « gênant » de les déposer sur le tapis) et le type. Personnellement ma mère porte des serviettes depuis toujours, je me suis donc habituée uniquement à cela pendant des années, jusqu’à l’intervention de ma marraine, qui porte des tampons. Cela m’a laissé une TRES mauvaise expérience, ça faisait vraiment mal. Mais bon après quelques rapports je les utilisais uniquement pour la piscine et la douche par soucis pratique.
    Mais désormais, après de nombreuses recherches, je suis passée à la Cup et je vais arriver à ma 6ème période déjà ! Je dois dire que personnellement c’est une évidence et je regrette de ne pas l’avoir découverte plus tôt (ce qui me pousse à dire que les choix de protection ne sont pas toutes bien connu !)
    Enfin chacun vis sa période comme il le souhaite et je souhaite les meilleures périodes à toutes les filles (pensez à moi les miennes arrivent samedi xD)

    Gros Schmoutz ! (bisous en alsacien)

    • ah merci haha !
      C’est vrai le truc de nos mères. La mienne portait serviettes et tampons et moi je porte + serviettes. Tampons à la piscine. Je trouve ça + simple et vite serviettes et tampons j,aurais peur de les oublier tellement je suis habituée à ‘sentir et voir’ une serviette.

      LOL bonne chance et PS : je rêve de visiter l’Alsace.
      Merci !! xx

      • Maeva

        De rien que de la sincérité dans mon commentaire ! ^^
        J’avoue n’avoir pas encore essayé la cup en piscine mais je n’ai jamais autant espéré avoir mes règles pendant une sortie aquatique XD ça a l’air tellement pratique !
        Je comprends j’étais pareil avant !
        Merci merci je gère assez bien j’en suis très contente ! Et si tu viens en Alsace n’oublie pas de prévenir je serais tellement heureuse de te rencontrer 😀

        C’est normal, schmoutzi !

  • Cé Lynette

    Super article, merci ! Je suis contente de voir que je suis pas seule. J’ai commencé à avoir de la poitrine à 8 ans et mes règles à 11 ans 2 jours après Noël…….. Great ! -_- Mes douleurs ont toujours été insupportables et peu de personnes comprennent ça. Même la pilule n’y fait rien, je suis comme ça et c’est tout. Mes rondeurs, n’en parlons pas ! A partir de mes 11 ans, j’ai gonflé et gonflé O_o Je me suis affinée plus tard pour regonfler. Aujourd’hui j’ai des belles rondeurs comme ma mère et c’est hormonal. Je fais parti des filles dont les médecins disent « Vous êtes faite pour faire des bébés… Qu’est-ce que vous attendez alors ?! »
    – Euuuh d’avoir un chum ? MDR
    Merci Cynthia ! <3

    • hahaha omg 😮
      oui on ressemble souvent aux corps de nos mamans. et on peut pas changer ça. moi mes hanches je pense que c’est dur de trouver + apte à accueillir un enfant haha je les ai toujours trouvé immenses !!
      Merci xx

  • Aurore

    J’ai eu mes premières règles le jour de mes 14 ans. En vacances en camping, douleurs atroces, piscine au programme et là surprise… Quel cadeau…

  • aurore

    Superbe article! C est vrai que c est un sujet tabou mais j en parle facilement avec mes amies proches (du moins quand quelque chose me paraît anormal ou alors par rapport aux désagréments que les règles occasionnent…)
    Pour ma part, je ne me souviens plus vraiment de l’âge, je pense que c était aux alentours de 13 ans. Par contre je me souviens bien du jour! C était le jour d halloween! Bouuuuh!! J étais chez une amie, j ai alors envoyé un message à ma mère pour lui dire et pour qu elle vienne me chercher, en lui précisant surtout de ne pas le dire à mon frère!! Malheureusement, ma mère m a répondu que c était mon frère lui-même qui avait lu le message et que je devais me préparer a ses moqueries… génial! Du coup sûr le chemin de la maison, j ai pensé à toutes sortes de blagues qu il aurait pu me dire pour me mettre mal à l’aise et je lui ai tout sorti dès mon arrivée à la maison, c était du genre « Oh t’es pas bien, tu pleurs, tu veux une serviette hygiénique pour essuyer tes larmes?! » Ahah et TOC! J ai été plus rapide! 🙂

    • hahaha la journée la + sanglante de l’année ;P MDR
      grrr tu vois les garçons, ils sont pas cool avec ça hein ?! -__- lol
      merci x

  • floride0211

    J’ai ADORE ton article, un pur bonheur à lire, je n’en reviens pas!

    Moi qui ai 15 ans, mes règles sont arrivées assez tard (peut-être parce que ma croissance a commencé tardivement) seulement l’été dernier à 14 ans et demi !
    Et je peux te dire qu’à côté d’une amie qui les a eu comme toi vers 10-11 ans et une autre vers 12 ans, je paniquais de ne pas les voir arriver!

    Pour t’expliquer mon état : avant j’avais peur de ne jamais les avoir et de ne pas avoir d’enfant, maintenant je déteste les avoir parce que ça fait mal (parfois je sens comme un coup d’épingle dans les ovaires j’te dis que j’le sens mon appareil!) et quand je ne les auraient plus j’aurai sûrement passé l’âge de pouvoir avoir des enfants et je serai enfin en paix avec mon corps!

    Ma mère m’a préparé assez à l’avance quand j’avais déjà mes pertes blanches.

    Pour ma part, les règles sont arrivées quand je m’y attendais le moins (perdu espoir je pense), un samedi matin après le petit déjeuner en allant m’habiller je suis allée au toilettes et me levant du « trône » :P…SURPRISE dans la cuvette!!! J’ai appelé ma mère et elle m’a confirmé que j’avais mes règles.

    En France, pour ma génération au moins, on a les cours de S.V.T en 4ème qui expliquent la reproduction et les règles et on a des interventions sur les relations amoureuses et sexuelles (de quoi nous préparer).

    Pour le top 10 j’ai vécu certains cas :

    -le coup de la serviette la nuit m’arrive à chaque début de cycle, j’ai beau en mettre une avec l’arrière 60% plus large (je crois) j’ai du mal à la placer parfaitement du coup j’ai le pyjama taché et comme toi je mets une serviette + une housse pour protéger le drap du lit 😉 ;

    -certains matins soit j’ai l’impression que j’ai oublier de changer ma protection soit que je l’ai mal mise;

    -parfois j’ai mal au bide et surtout au niveau de l’appareil génital;

    -ayant un corset lombaire pour ma double scoliose, je galère encore plus à aller au toilettes pour changer ma serviette;

    -de mon côté entre amies c’est gênant de montrer sa serviette, quand on se les passe on se dépêche de la mettre dans la poche, si elle tombe c’est la cata! Je pense aussi qu’il y a un sentiment de « OMG ils vont savoir que c’est ma période!!! 😮 » un truc hyper intime quoi.

    Encore merci pour cet article très intéressant, j’espère ne pas avoir été trop dans les détails et occasionné la gêne chez celles qui liront dont toi sûrement mais j’ai voulu jouer le jeu.

    #Duludetteréglée haha 😀

    • hahaha merci d’avoir joué le jeu ! :))
      on dirait que trop tôt on est traumatisées et trop tard, on a peur et s’inquiète ! C’est quoi l’âge parfait lol ?
      Merci xx

  • Nadege

    Coucou pour moi je me souvien pas l’âge mais je me rappel que je les avait eu juste avant la piscine du collège alors je me suis dit « oue pas piscine » et j’avais dit a une amie « non pas piscine pour moi sa y ai je suis grande » hahaaa le 1er jour aucun mal de ventre rien juste une tache a ma culotte du coup j’ai voulu prévenir ma mère mais la pas de bol elle était pas la j’avais demander a mon père qui lui ne savais pas comment faire lol il m’avait montrée le paquet de serviette et tien débrouille toi je l’ai dit a mère a son entrée et me suis prise une petite baffe car en France (ou dans ma famille) ces un « rituelle » pour éviter tout mal après lol au final quand je les ai mn ventre me fait mal et aussi mes genoux ! Et je me rappel au début ma cousine les avait eu elle c’était pliée en deux elle pleurer son ventre lui fesait hyper mal et quand j’ai compris pourquoi j’ai eu peur heureusement ma soeur a répondu a quelque question que je lui poser et ma peur avait disparu
    Et au passage en France dans mon college j’ai eu des cours d’éducation sexuelle (comment se protéger pullule ect…) Pas sur les règles

    • ah ouais ? une tape sur le visage est un rituel de protection ? :O lol !
      sinon toujours avoir une veste qu’on peut nouer ça sauve bien des problèmes haha ;p x merci

      • lulubies

        oui la veste qui cache lol

    • floride0211

      Je pense que ce rituel n’existe que dans ta famille ou dans certaines car je suis française et je n’en ai JAMAIS entendu parler. Peut-être que d’autres connaissent ça je ne sais pas :s

      • Nadege

        j’en ai aucune idée mais mes tantes l’ont aussi faite a mes cousine et certaine de mes amies aussi mais elle reste rare lol

  • Leo Sira

    D’un autre point de vue, Le ou les jours juste avant et juste apres, les hormones étant en pleine ébullition, la libido (pas chez toute les femmes !) s’en voie décuplé ! Rendant les rapport très passionné !

  • Chauvet

    Coucou Cynthia 🙂 Moi depuis quelques temps je m’intéresse à la méthode du FLI (flux libre instinctif) ou FFI en anglais (frew flow instinctiv) qui consiste à se passer de tout produit de protection (tampons, serviette ou même cup) et à simplment évacuer le sang au WC quand on en sent le besoin, de la même manière qu’on va uriner quand il le faut. Pour le moment, j’apprends encore à me passer de tampons (qui chez moi me déclenchent des infections urinaires à chaque cycle). Pour celles qui ont complètement adopté cette technique, elles témoignent de règle moins douloureuses, de cycles plus courts, d’économies substantielles et surtout d’un franc sentiment de liberté 🙂 Si ça t’intéresse, la chaîne » les cheveux de mini », une youtubeuse française, en parle très bien. 🙂

    sinon je me suis bien retrouvée dans ton article surtout pour les réveils un peu façon « bain de sang » dans le lit, alors que je m’étais super bien préparée avec des protections classiques. Je me souviens aussi au collège avoir souvent tâché mon pantalon, et camoufler ça en nouant un pull autour de ma taille.

    Perso, j’ai 22 ans et mes règles depuis 10 ans et mon cycle est plus régulier, moins important en terme de quantité et il ne dure aussi que 6 jours maintenant alors que les premières années j’en avait pour 7 jours. Avec le FLI j’espère encore faire baisser ça 😉

    Plein de bisous les filles <3

    • ah oui je vois qui ! mais jamais entendu parler de ça :O retour en arrière ? wow ! Mais c’est que ça coule n’importe quand, on le sent pas forcément comme un pipi… je me dis impossible à pas tacher sa culotte.. et en dormant ?!

      • Chauvet

        En fait c’est un apprentissage sur plusieurs cycles (certaines y arrivent dès leur 1er cycle de passage au FLI) : il faut apprendre à reconnaître la sensations qui dit au corps qu’il va y avoir une « coulée », et apprendre à retenir ce flux grâce au périnée (il y a des exercices de musculation pour ça^^). Au fur et à mesure ça devient un automatisme. Et du coup la nuit, le corps retient inconsciemment le flux, il n’y a alors plus qu’à l’évacuer aux WC le matin en même temps qu’on va faire pipi ^^ https://www.facebook.com/groups/fluxlibre/?fref=ts je te laisse le lien ( à toi et autres filles qui passent par là d’ailleurs) d’un groupe Facebook qui traite du sujet : il y a de nombreux témoignages, on peut poser des questions et accéder à des fiches pratiques où à des liens qui parlent du FLI. Moi qui ai longtemps été traumatisée d’avoir mes règles (trop tâches sur mes draps et mes vêtements, trop de moqueries quand j’étais jeune et honte de moi de tâcher mes affaires à 13 ans…), je vois ça comme un moyen de me réconcilier avec cet aspect de mon corps que je vois pour le moment comme un contrainte. Et puis j’ai pas envie de porter des couches jusqu’à la fin de ma vie ^^

  • Beetlejuice Wonka

    coucou! je trouve ça chouette que tu en parles sachant que bon nombre de jeunes filles te lisent 🙂 Je vois que tu parles de serviettes et de tampons…mais pas de cup 🙂 personnellement j’ai acheté une cup (coupe menstruelle) et c’est tellement pratique! il existe des modèles de différentes tailles en fonction de l’âge, du fait d’avoir ou non eu des enfants…etc. Il y en a de toutes les couleurs, et c’est écologique, économique et surtout c’est tellement plus confortable! Tu peu dormir en paix sans te soucier de tacher les draps, tu peux passer ta journée de cours sans te soucier de tes règles, tu n’es pas embêtée lorsqu’il n’y a pas de poubelles chez tes amis, tu peux aller à la piscine tranquillement… si tu n’as pas essayé je te le conseille fortement, et pourquoi pas nous faire partager ton expérience? 🙂
    Personnellement je l’ai adoptée depuis un an, et je ne me soucie plus que de mes maux de ventre lol
    voilà voilà! bisous 🙂

    • haha tout le monde m’en parle, je vais bien tenter un jour !! merci !

  • Sarah

    J’ai une anecdote assez rigolote sur les menstruations. L’été passer, je suis venue à Montréal, c’était mon premier voyage en dehors de l’Europe et j’étais assez stressée. Avec mon copain on avait loué un appartement sur Airbnb et en arrivant, surprise, mes règles! Je pense que ça ne m’est jamais arrivé de tâcher mon drap chez moi mais évidemment ça m’est arrivée au Canada! Petit conseil, au cas où, pensez à vous renseigner car les machines à laver le linge n’ont absolument rien à voir au Canada et en Suisse 🙈 En tout cas on a bien rit en essayant de laver le drap! Ça c’est vraiment un problème de fille 🎀 Superbe article, bisous Cynthia

  • Catherine

    Enfiinn !!! C’est assez le taboo des règles ! Je crois être une des seules qui est vraiment tannée et qui ne se cache plus pour demande une serviette ou un tampon à une amie. Pour ma part, l’histoire de mes premières règles ne me rappel pas tellement de bons souvenirs ! Ahaha C’est arrivé, j’avais 10ans, un vendredi, jour d’école. J’avais extrêmement mal au ventre. J’ai attendu la « récréation » pour aller aux toilettes essayer de comprendre pourquoi. Je n’avais pas eu de « cours » ou d’education la-dessus, rien. Rendue dans la cabine de toilette, je vois alors que mes bobettes sont tachées bord en bord !! Je mets du papier toilette, m’accroche une veste à la taille et j’attends la fin de la journée pour retourner chez moi. Rendue chez moi, je voulais voir ma mère !!!!! Elle n’était pas là ! Elle était parti en voyage à Ottawa et ma grande soeur en voyage à Sherbrooke. Je suis seule avec mon père et je capote ! Je finis par lui dire (avec toute la honte du monde), il ne sait pas quoi faire et moi encore moins ! Il fini par aller à la pharmacie pour revenir avec 5-6 paquets de différentes marques et grandeurs de serviettes… On avait si hâte que ma mère revienne !! J’ai donc pleurer cette journée-là ! Et quand j’y repense.. PAUVRE PAPA !!! ❤
    Aahaha

    • omg :O ma pauvre chérie haha ! et tu as quel âge ??

    • Catherine

      Aujourd’hui j’ai 23 ans ! Je suis présentement enceinte d’une petite fille 😍 et je compte bien lui parler de tout ça bien assez tôt, qu’elle puisse savoir quoi faire au moment venu 😊!

  • Ioryogi

    « Ça fait juste 2x plus de filles qui pognent les nerfs à rien, ça. » HAHAHA que j’l’ai ris celle-là. Imagine, dans mon appartement on était 3 filles et ça n’a pris que 2 mois avant qu’on synchronise. Une souffrait le martyr, l’autre pleurait pour un rien, pendant que moi j’riais d’elles. J’ai zéro symptômes durant ma semaine! Mais les SPM, j’ai un « ressentiment c’est comme la rage dans une cage! » *tousse*
    Pour moi ça m’aie arrivé quand j’avais 11 ans en 5 ème du primaire. J’ai une maman bien prévenante donc je savais ce que c’était les règles et en plus je l’accompagnais peu importe où elle allait quand j’étais vraiment jeune (j’étais un caneton, il fallait qu’elle soit proche de moi) Quand ça s’est produit, c’était le soir, après l’école (heureusement pour moi!), j’étais sur la toilette (en plus!) et je me suis essuyée en trouvant que ça sentait bizarre. Avant de tirer la chasse, j’ai regardé et c’était un peu rouge. J’étais un peu déstabilisée et j’ai appelé ma mère qui lisait un livre. Je lui ai dit que j’avais mes règles et j’ai eu des félicitations (bouahaha) Elle m’a ensuite expliqué ce que je devais faire et ce qu’on irait acheter…qu’elle me donnerait un joli livre sur la puberté. 😀

    • hahahaha omg tu vois xD

      sinon cool pour les mamans prévenantes !

  • Cassy

    Bravo Cynthia, là j’approuve ! 🙂

    • aucune aucune ? je pense qu’il faut qu’ils soient un minimum développé, à moins que je me trompe.. moi j’ai des 34B, dis nous ta taille si tu veux qu’on puisse évaluer mieux la situation 🙂

      • Cassy

        Vraiment très peu, je dirais 70A, et encore je ne prend que des trucs  »enfants » car sinon ils sont trop étroits, donc il n’y a que rarement marqué… :/

        • as-tu demandé à ta médecin ?

          • Cassy

            Non je n’ai pas demandé à ma médecin, j’ose pas trop… Mais surtout je trouvais ça bizarre parce que j’ai trois soeurs qui elles, ont une poitrine  »normale » même quand elles avaient mon âge. 🙁
            Merci Sidgi et Sarah, mais en tout cas le principal problème est qu’il n’y a aucun soutif que je remplis qui ne soit pas trop serré en largeur (parce que le 70/75 A est supportable en largeur bien qu’encore un peu serré, mais je ne le remplis clairement pas…). -.-

          • Marie-Charlotte Comte

            Je me mêle un peu à la conversation mais n’hésite pas à aller voir un médecin… Moi j’avais une poitrine toute petite et en fait c’était une malformation qui avait stoppé la croissance de ma poitrine… Maintenant, j’ai fait de la chirurgie esthétique et j’ai retrouvé la poitrine que j’aurai du avoir et qui correspond à ma morphologie surtout !

          • Cassy

            Waouh, dur, j’espère que c’est pas aussi grave… 😡

          • Marie-Charlotte Comte

            J’espère pas pour toi non plus, mais bon ce n’est pas si grave que ça, au moins ça fait pas mal ^^ C’est juste qu’on préfère tous avoir une poitrine « normale »…

        • Sarah

          Je fais du 70A aussi et j’ai 23 ans 🙂 Les petits seins ça peut être super jolie, regarde Vanessa Paradis, Kendall Jenner etc… Il y a beaucoup d’avantage et surtout ça ne m’a pas empêché de trouver l’amour!

    • Sidgi Lord

      J’ai 21 ans et je n’ai jamais eu beaucoup de poitrine… Mais bizarrement, elle s’est beaucoup développé depuis 1 an environ ! Ok, je ne fais qu’un 32 B mais c’est pour te dire de ne pas te décourager, qu’elle peut peut-être se développer un peu plus tard. Et de toute façons, ce n’est pas grave d’avoir des petits seins, on apprend à s’accepter et puis ça a ses avantages ! On peut dormir sur le ventre ! Et on est différente et toute aussi belle.

  • Gab1983

    Ah le sujet!! J’ai eu mes règles à 12 ans. J’étais en 6e année. Je me souviens qu’un fois, j’ai débordé en classe. J’ai été la risée de l’école… Mais tsé, c’est des choses qui arrivent! J’ai habité en résidence à l’université eet je peux te dire que 2 toilettes pour 20 filles, on savait qui était menstruer…
    Présentement j’ai un petit break. J’en profite pour les quelques mois qui me reste lol!

  • julie

    j’ai eu mes regle a 9 ans mais c’était les premiers saignement, et dans ce temps la mon père m’avais emmener dans une place ou il faisait un show, oui je sais 9 ans c’est très tot et j’avais un père assez irresponsable LOL. quand j’ai eu mes regle je me promenais dans un pite remplis de bute de sable avec le garçons que j’aimais c’etait vraiment beau et c’etait pas loins de la place ou on avait camper notre tante. le matin meme je m’avais réveiller pour aller faire pipi et oupa j’avais mes premier saignement, je dis bien saignement car mes regle on vraiment commencer a l’age de 10 ans.. bref ma soeur ma appris que c’etait mes menstruation et je sais que je suis devenue une femme ce jour la .. le gars sur qui je tripais vraiment avait dormis a coter de moi cette nuit la, c’est pour sa que je m’en rappelle pouahahah ouin ! c’est jeune 9 ans pour penser a un garcons.. mais j’etait précose dans l’évolution mon corps. à 11 ans ma mère ma initier au tampon chez son amie fille lol pour aller dans l’eau.

    • hihihi ! et le gars l’a su ou pas ?!

      • julie

        Non malheureusement Ahahah et je les perdu de vue triste Ahahaha

  • Laurence Dionne

    Je trouve cette chronique super!! Il faut en parler…
    Moi j’avais la chance de ne pas avoir de crampes (enfin jusqu’à maintenant) mais par contre c’était les chutes Niaguara pendant toute la semaine… Et le coup de la serviette de plage, je l’utilise encore, on ne sait jamais. Ça a prit à mon corps un bon 8 ans avant d’avoir un cycle régulier. Je peux vous assurer que c’est plus stressant qu’autre chose. Au secondaire, je me tenais avec un petit groupe de filles et on est devenu presque synchro, disons qu’on avait un ordre alors dans mon cas ça m’aidait, par contre au cégep avec les horaires irréguliers c’est devenu plus compliqué. dans ma case j’avais toujours ce pack de survie (bobette de rechange et lingette humide)
    Je crois que c’est vraiment nécessaire d’en parler. Ma mère a eu la brillante idée de m’en parler et de m’expliquer tout ça. Je sais que ce n’Est pas le cas de toutes, mais j’ai l’impression que cet article en informera plus d’une.
    Merci pour le partage et je vote pour que ce genre de chronique continue!!!

    • bonne idée le kit !! et serviettes humides, quelle découverte lol 😉
      De rien et tant mieux si ça en aide !! x

  • Enora Fouché

    Bonjour Cynthia !!
    J’adore cet article, un petit moment entre fille ça fait toujours plaisir 😀
    Pour ma part, je suis un peu comme toi. J’ai eu mes règles à 11 ans et je faisais partie des premières. J’avais déjà eu une grosse leçon sur les règles avec ma mère et ma grande soeur donc ça allait. Le pire je pense, c’est quand les garçons ouvraient les pochettes avant de nos sac de cours. Bien sur ils y trouvaient notre artillerie lourde ^^ et se faisaient une joie de nous les piquer en rigolant. Ah ces mecs !
    En tout cas, super article, vivement le prochain !!
    Gros gros bisous de la France !!

  • Julia Métayer

    Je vais toujours me rappeler de mes premières règles. C’était un samedi matin et moi et ma famille on s’en allait magasiner. J’avais 14 ans, quelques jours avant mes 15 ans. Je suis dans une famille de 3 filles et je suis celle du milieu. Ma grande soeur avait eu ses premières menstruations à l’âge de 12 ans alors je me sentais en retard! En plus, ma mère n’arrêtait pas de me dire que j’étais à veuille. Je me sentais pas normale, toutes mes amies avaient leurs règles! Ma petite soeur a eu ses menstruations quelques mois après moi. Aujourd’hui, à 23 ans, je suis contente que ça ait commencé plus tard, parce que je déteste tellement ça! Mais au moins c’est pour donner les miracle de la vie donc ça vaut vraiment la peine 🙂

  • Alexou

    Coucou Cynthia! Ca me fait plaisir de lire ton poste car j’étais un peu dans le même cas que toi. J’ai eu mes menstruations à 12 ans et j’étais certainement la première de ma classe à ce moment-là. C’est arrivé en classe lorsque je faisais un travail un allemand avec le garçon dont j’étais amoureuse. J’avais un peu mal au ventre mais rien de dramatique. Quand je suis rentrée chez moi j’ai bien su ce qu’il se passait. Le seul problème est que je ne savais pas comment mettre une serviette ni comment cela marchait. C’était un vendredi et ma maman était loin tout le week-end. Je n’ai pas osé en parler à mon père donc j’ai vécu 3 jours avec du papier de toilette dans ma culotte en guise de serviette… J’ai fait avec les moyens du bord comme on dit! Ce qui m’a fait penser que j’étais dans le même cas que toi c’est que je faisais aussi partie des plus grandes de ma classe. J’en étais assez fier et je trouvais ça chouette. Maintenant je suis plutôt petite (Je fais la même taille que toi!). C’est la vie!

    • hahaha ^^
      omg tu m’as fait rappelé… quand j’avais cet âge et je le disais à personne, un weekend au chalet de mon amie elle voulait que je me baigne avec elle sur les longs tapis qui glissent.. mais j’avais juste des serviettes et pas de tampons !! Alors c’était soit lui avouer, soit mettre une serviette dans mon maillot. Devine ce que j’ai fait :s :'(
      j’ai gardé mes jambes serrées tout le long et je priais pour que ni son frère, elle ou sa mère voit !! :s aye..

  • Justine Dubois

    Moi ça m’est arrivé à l’école, le jour de ma fête! Ça avait transpercé mes pantalons sans que je m’en rende compte, donc les gens l’ont su avant moi 😅 Aussi, j’ai taché une chaise. #malaise Ton article est super, tu devrais en faire dans ce genre plus souvent!

  • Janie

    J’adore l’idée d’un topo entre filles !!!! C’est rassurant de savoir qu’on est normal ! Perso, j’ai eu les premières menstruations à 13 ans en plein milieu d’un cours… J’étais la première dans mon groupe d’amies à avoir mes règles et vu que je suis de nature très timide j’ai passé le reste de la journée avec du papier de toilette dans les bobettes au lieu de demander une serviette sanitaire à l’infirmerie -_- Pas la meilleure journée de ma vie disons… Au moins ça n’a pas taché ma jupe alors j’ai passé incognito. OUF, mon honneur était sauf !

  • Sidgi Lord

    Moi je ne me souviens plus exactement à quelle âge j’ai eu mes règles… C’était assez tard au secondaire (2 ou 3).. Mais je me souviens que je venais d’écouter le film Da Vinci Code de Dan Brown et ça parlait de plein de symboles dont les symboles de l’homme  » ^  » (un  »V » à l’envers) et de la femme  »v » (un  »V »)… Et puis toute fière de moi, j’avais écris  »Je suis une V ! » sur Facebook ! La honte…. J’ai supprimé la publication pas trop longtemps après.

  • Julianne

    Le premier jour de mes règles… Assez simple de se rappelé la date précise. Joyeux anniversaire maman!!! ah, et au fait j’ai mes règles!!! 10 décembre, j’avais 15 ans et commencé à avoir une certaine inquiétude. Quoi c’est moi la dernière à pas avoir mes règles? et dire qu’avant je m’en plaignait… Mais sa c’était avant bien sur! Douleur à s’en déchirer le ventre chaque mois, médicament adapté pour contrer la douleur, migraine et une violente envie de tuer tout le monde. Je crois que j’ai tiré le bon lot pour sa ^^
    Comme tu le dis, mon corps n’était en effet pas développé, j’ai connu les joies du corps/poires plus tard.

    En tout cas merci pour se post sa fait du bien de pouvoir s’exprimer, même si j’avoue que l’idée de l’anonymat me rassure encore… La société n’aide pas :/

    • haha je comprend 😉
      merci pour ton partage x

    • floride0211

      on a connu la même peur de pas les voir arriver

      • Julianne

        Enfin quelqu’un comme moi ^^

  • mamzellplume

    Ah les ringningnin toute une histoire.. Pour ma part, je les ai eu assez tard (fin collège) et je n’étais pas pressée de les avoir. Ma mère m’avait infirmé du coup je savais à quoi m’attendre et je n’ai pas hésité à lui en parler le jour venu.
    Maintenant, chaque mois, je souffre de les avoir (littéralement) du coup je m’en passerais bien. C’est vrai que ça reste un sujet délicat et surtout ça engendre effectivement des moments d’inconfort ou de gènes (moi aussi j’ai connu ce moment où il n’y a pas de poubelle dans les toilettes).
    Quoiqu’il en soit il faut faire avec et se dire que la ménopause (l’étape suivante) n’est pas franchement mieux ^^

  • Nina

    Bonjour Cynthia!
    déjà merci pour ton blog et tes tutos, je te suis surtout pour le maquillage parce que je suis esthéticienne mais que le maquillage ce n’est pas trop mon fort à la base… Grâce à toi je me débrouille pas trop mal maintenant, j’adore tes vidéos!
    C’est très sympa ton article parce que c’est vrai que les règles c’est la galère, mais surtout quand on est ado je trouve, après on en rigole plus facilement, en tout cas avec mes copines on a aucun mal à en parler entre nous si besoin… Je dois avoir de la chance!
    Bref je voulais surtout vous dire que j’ai découvert une application pour smartphone que je trouve vraiment super! Ça s’appelle MeLady. On peut y « cocher » sur un calendrier les jours où on a nos règles, et si on a un cycle à peu près régulier l’application calcule toute seule quand commencera la prochaine période! On peut rectifier bien sûr si besoin, mais aussi noter par jour son poids et sa température (il peut y avoir de gros changements pendant les règles et certaines aiment bien tout vérifier!), et aussi « cocher » les jours où on a eu un rapport (pratique si on tombe enceinte!). Bref c’est très complet et très pratique je vous la recommande à toute!!!

    • haha oui j’ai une app similaire sur mon cell ^^
      ça me rassurait parfois pour les périodes ovulation et tout.. ça aide à voir ça + clairement disons ! car une fille qui a peur d’être enceinte c’est la galère… :s

  • Béatrice O.

    Coucou !

    Merci pour cet article original et vraiment bien écrit au sujet d’un sujet (malheureusement) encore trop tabou ! J’ai eu mes règles pour la première fois vers 12 ans. Je jouais à la maison avec ma voisine et j’ai eu super mal au ventre tout l’après midi. Je pensais avoir attrapé quelque chose, je ne pensais pas du tout aux règles … enfin bref ! Le soir, je suis allé aux toilettes avant de me coucher et là … « BAM » culotte toute tachée de sang. Ma maman n’étant pas à la maison, j’ai du demander à mon père quoi faire XD
    – « Regarde à la salle de bain, ta mère doit avoir ce qu’il faut »
    – « merci papa » —> la fille trop gênée et en peine de pas avoir pu en parler à sa mère tout de suite.

    Sinon, petite chose qui a changé ma vie et surtout « mes nuits » (en période de règles hein !), c’est une « cup menstruelle ». Plus de réveil en plein milieu de la nuit pour être sure que la serviette ne déborde pas. Cette petite chose est très pratique et à un côté écolo non négligeable puisqu’on diminue grandement sa quantité de déchets « féminins ». Elle est lavable et donc réutilisable. En gros : tu la mets, tu vas aux toilettes, tu la vides et la remets ! *FANTASTIQUE*
    A force de l’utiliser, tu vas connaitre ton flux et savoir à quel rythme tu dois aller la vider. Ca dépend vraiment des personnes, pour certaines 1x/jour suffit et d’autres se sera plutôt  » 4x/jour.

    Bonne journée et gros bisous du Japon

    Bye bye (^_^)

    • je veux essayer un jour !! tout le monde en parle ici haha merci x

    • Solène

      C’est vrai que la cup c’est super, une fois qu’on a pris le coup de main, le plus gros risque, c’est d’oublier de l’enlever tellement elle sait se faire oublier ! A tester même si ça parait un peu compliqué au début.

  • Laura

    Pour ma part je l’ai eu à l’âge de quatorze ans. Je les ai eu à un moment parfait (si il y en a un)… À peine trois jours après la fin de l’année scolaire.Ce qui m’a permis de m’habituer avant de les avoir au collège. De plus ma mère étant très prévoyante laissait toujours des boîtes de serviettes pleines dans la salle de bain donc je n’ai eu aucun problème à leur arrivée.

  • Aurore Grandjean

    Honnêtement je suis le genre de fille totalement décomplexée à ce propos. Comme tu le dis c’est la vie et c’est comme ça, il n’y a aucune raison d’être gênée d’avoir ses règles. Je suis au lycée et même lorsque j’étais au collège je n’avais aucune honte à demander une serviette ou même un tampon à des amies et aller aux toilettes avec la serviette hygiénique verte à la main. Même si certaines étaient surprises, je ne vois pas le problème, pourquoi je devrais cacher cela ? Bien sûr il est inutile de crier sur tous les toits « J’ai mes règles » mais il n’y a pas de quoi en rougir.
    Bien sûr avoir ses règles est une étape spéciale chez une femme, lorsque je les ais eues, j’étais réellement bouleversée au point d’en pleurer (oui oui) je les ais eues vers 13 ans, l’âge moyen, mais je n’ai pas tout de suite réalisé, en faite je me suis rendue compte que je devenais une « femme » et j’avais l’impression d’avoir grandi d’un coup, d’avoir perdu mon innocence, carrément. Je me sentais super mal.
    Je peux encore plus comprendre que lorsque l’on a 9-10 ans ça fasse un choc.
    D’ailleurs à 13 ans, des amies s’inquiétaient de ne pas les avoir, au point de consulter un gynéco, sans aucune raison de s’inquiéter.

    Et puis au fond avoir ses règles, certaines en rêveraient, parce que ça nous permet de donner la vie, et si ça c’est pas beau 🙂

    • tu as raison ! moi aussi une fois devant mes cousines je ne cachais pas et ma soeur et elles étaient choquées haha
      Ouais je comprend que ça donne la vie mais à 9-10 ans on pense pas avoir de bébé sérieusement haha ;0 mais c’est fou comme + vieille un peu ça stress plein de filles pas les avoir !

  • Caroline974

    Hahaha, pas mal le top 10 !

    Pour les douleurs j’ai tenté beaucoup de médicaments qui n’ont jamais vraiment marché et pour lesquels je me suis découverte des allergies… Au final ma meilleure solution c’est une poche de gel vendue en pharmacie que tu peux chauffer au micro-ondes. Pour moi c’est vraiment efficace pour les douleurs aux bas-ventre et le dos. Ca détend tout et tu dors comme une princesse ensuite! 🙂

  • Stéphanie Côté

    Non mais hein, y’a rien de pire que d’aller à la toilette chez des gens ou il n’y a pas de poubelle. Dans ce temps-là je panique instantané.

    Pour ce qui est de mes premières règles, c’est arrivé deux semaines après ma rentrée au secondaire. Mais comme j’étais une enfant trop pro-internet, je savais déjà tout ce qu’il y avait à savoir (les forums et sites sur la sexualité n’avaient pas de secret pour moi). Ça faisait un moment que j’avais des pertes blanches donc je savais que ce moment fatidique arrivait. Je suis allé à la toilette a la récré et c’est la que j’ai constaté mon état. Heureusement je trainais des serviettes d’urgence dans mon sac. Je ne l’ai même pas dit à ma mère. Je trouvais ça trop banale (j’étais clairement weird). Elle s’en est rendu compte 3 mois plus tard, parce que son stock de serviettes baissait plus rapidement. Pauvre maman, elle savait comme pas comment réagir haha!

    • LOL !!!
      ah oui, génération internet 😉 peut-être que des filles comme toi lisent ça en ce moment et ça les aide XD lol
      Sinon moi j’ai l’impression que ça fait tellement longtemps que j’ai des pertes blanches que si c’est un signe qu’on va les avoir, j’en ai eu longtemps avant mes règles !

      • Stéphanie Côté

        Bien les pertes blanches ça a pas mal commencé environ un an avant, si mes souvenirs sont bons.

        Et oui, c’est bien si les jeunes filles peuvent se faire aider par ton article, parce que même si on peut trouver de l’information un peu partout sur internet (surtout aujourd’hui), on traite moins souvent des sentiments liés à ça, des « jugements » que peuvent porter les autres et tout le tralala. Tu as une bonne influence Cynthia, et une bonne réputation auprès des jeunes, n’hésites pas à l’utiliser plus souvent 🙂

  • So Lesiourd

    Un coucou de France où je ne peux que constater que nous avons les mêmes préoccupations « ragnagnas » et un top 10 tellement vrai ^^ la zone rouge est universelle! Je vote OUIIIIIIIIIIII pour des articles réguliers « entre filles »… celui ci est tellement bien écrit 🙂

    • hahaha merci 😀 ça fait plaisir ! j’en ai déjà un autre en banque 😉

  • Justine

    Bonjour Cynthia,

    Je trouve ça très bien que tu parles de choses plus intimes et exclusivement féminines. Si on ne peut même pas parler de ça, même entre nous, comme si c’était sale et honteux!! C’est l’image qu’on nous renvoie.

    Personnellement j’ai eu mes règles vers 8-9 ans, et j’étais déjà formée, tout comme toi en fait. Du coup on se moquait de moi. Je trouve cela tellement injuste et traumatisant.

    Par contre moi en protection j’utilise un cup menstruelle, et pour rien au monde je ne repasserais aux serviettes/tampons. C’est écologique car on ne jette RIEN, et c’est TELLEMENT pratique car tu n’as plus à te soucier si tu as un tampon dans ton sac ou pas, car tu as toujours la protection sur toi. Bref, tout pour plaire !

    Et pareillement, je ne supporte pas ce tabou autour des règles, comme quand tu dois passer discrétos un tampon à quelqu’un. C’est bon, quoi. Sans le hurler sur les toits, il n »y a pas de honte à avoir ses menstruations !

  • Julie Chabot

    Excellent je suis ravie de voit qu’il y a quelques personnes ouvertes d’esprit à ce sujet. Ton article m’a bien fait rire car je m’y suis reconnue durant presque tout le long….c’est fou comme les histoires de toutes les femmes sont similaires à quelques détails près. Ya 2 points en particulier que j’ai adoré….. Le 1er quand ton amie Josiane à dit que son bébé la voit aux toilettes pour moi rien de plus normal mon fils m’a toujours suivi aux toilettes depuis tout bébé (il n’y avait pas de verrou) et du coup il connaît tout ou presque sur les règles. Je n’ai aucun tabou il me pose une question je lui répond sans me cacher car je sais que ça l’aidera à comprendre les femmes et à lui aussi ne pas avoir de tabous face à ce genre de sujet. Et le 2nd qui m’a fait rire c’est l’histoire des poubelles dans les WC. …ça m’est arrivé il y a moins d’un mois je vais chez une amie et là pas de poubelle…. je lui ai aussitôt demandé « mais comment s’est possible que tu n’ai pas de poubelle??? » Et elle m’a répondu qu’elle n’a plus de menstruations depuis qu’elle prend la pilule (oui j’avoue la chance 😉 ) et elle m’a dit c’est vrai que j’y avais pas pensé mais tu as bien fait de me le dire j’en mettrai une pour toi 🙂 !
    Comme quoi on vit toutes la même chose c’est dingue alors pourquoi être si gênée!?
    Bref je te remercie pour cet article de tralala qui m’a fait bien rire et aussi je pense que chaque femme donne un petit surnom au fait d’avoir ses règles. Une copine disait qu’elle avait « ses coquelicots » je trouvait ça trop cute !!!!

  • Helene

    Coucou Cynthia ! Je trouve que c’est génial de parler de ça, simplement parce qu’on en parle pas souvent. Je me retrouve complètement dans ce que tu dis ! Enfin je me retrouvais parce que je suis passée à la cup ! Une découverte fabuleuse pour moi !!! Ça a tellement d’avantages ! Enfin ça n’enlève pas les douleurs mais pour tout le reste c’est top ! Plus de tâches, de deal de tampons, d’odeurs, de serviettes qui font couches, de gros moment de solitude quand y a pas de poubelle de salle de bain…. Vraiment une belle invention selon moi !
    Tu connais Cynthia ???
    En tout cas gros bisous 😘

  • Lulla94

    Mille fois merci Cynthia pour ce post ! Je suis tellement heureuse de voir au moins une personne qui se permet d’en parler librement, sans tabous, sur un blog. Franchement ça me soulage et ça me fait plaisir.
    Personnellement j’ai eu mes règles très, très tard à cause d’une maladie génétique. Ce qui veut dire que toutes mes amies étaient réglées et m’en parlaient dans des termes tellement horribles que je n’avais pas du tout envie que ça soit mon tour. Finalement, quand c’est arrivé, j’avais 17 ans (et oui, j’étais très vieille ^^) Ma mère n’était pas là et mon beau-père savait pas franchement comment réagir ! Heureusement, ça faisait tellement longtemps que j’attendais ce moment que j’avais tout prévu – et j’avais mes supers amies pour me soutenir.
    Tout ça pour dire que j’ai toujours parlé très librement de mes règles, avec ma mère, mes amis… Et même les garçons ! La plupart me posaient même plein de questions ! Pourtant, quand j’en parle avec des personnes que je connais peu ou mal sans chuchoter ou utiliser des termes de remplacement, on me traite de vulgaire ! Sérieusement les filles ? Les règles c’est naturel, c’est pas vulgaire d’en parler !
    Bon enfin, je terminerai juste en disant que les règles, c’est pas drôle, ça fait mal, ça fait se sentir sale et émotionnellement ça bouscule tout. Mais c’est notre privilège à nous, les filles. Un truc qui n’appartient qu’à nous, alors sentons-nous libre d’en parler sans tabous 🙂

  • Elsa Payen

    Cynthia, je ne commente que très rarement tes articles même si je les apprécie beaucoup mais là, ton top 10 m’a tellement fait rire car tellement plein de vérités que je ne peux pas résister!
    Merci de nous faire rire et de nous faire partager ta passion. J’adore ton accent, il me fait voyager 🙂
    Elsa

  • Marie-Charlotte Comte

    Cynthia, j’adore ce type d’articles, vraiment je veux qu’on refasse des petits billets « Entre filles » et qu’on échange là dessus, je trouve ça fun et libérateur !

    Au sujet des règles c’est jamais vraiment drôle c’est clair… Ca paraît tellement tabou. Nous à l’école on avait pas de cours là dessus ni même de prévention alors on était un peu livrés à soi même quand notre mère nous aidait pas trop…

    -Je déteste les gens qui ont pas de poubelle dans la salle de bains ou les wc, pensent pas à nous ces gens là ?!
    -Je dors toujours avec un tampon et une serviette pour être sûre de rien tâcher…
    -Je comprends trop l’impression que tout le monde voit que tu portes une serviette à travers le pantalon, je vérifie comme tout le temps dans le miroir…
    -On a toutes nos culottes de mamie bien larges et moches pendant notre période de règles… Genre c’est la période où tu veux pas être sexy mais confortable !
    -Ca revient trop vite les règles… Tellement que parfois j’ai l’impression de passer ma vie à ça…

    Au sujet de la formation de la poitrine en lien avec les règles c’est pas forcément vrai… Moi par exemple, j’ai eu une malformation de la poitrine et du coup, j’avais mes règles mais ma poitrine ne se développait plus… Mais après le reste de mon corps était bien formé, lui !

    Ma pire galère avec mes règles était en cours de sport : j’avais mis une serviette et avec des amies on s’est assises par terre sur le goudron et c’est un peu dégueulasse mais mes règles ont coulées jusqu’à mes fesses derrière ma serviette et j’ai tâché mon pantalon et le sol… La marque est restée des années, et j’étais trop gênée ! En plus, à chaque fois que je passais là, ça me rappelait ce moment humiliant…

  • Alice Noël

    Aah! la cup permettrait d’éviter certains problèmes… perso, je n’ai plus de fuites (donc pas besoin d’une culotte spéciale), plus besoin de changer dans la journée (donc pas de problème de poubelle ni de toilettes non-stop), plus d’odeurs, je ne sens pas ma protection ce qui est très confortable, y compris à la piscine, je bouge autant que je veux… Le seul truc que ça n’enlève pas, ce sont les « symptômes » (crampes, sautes d’humeur…) En plus, c’est vraiment économique! on l’achète une fois et on est tranquille pour 15 ans 🙂 et écologique : pas de déchets! ça paraît complexe à mettre, mais pas du tout, c’est pas difficile, même quand on est toute jeune et que c’est le début (ça demande un peu de pratique la première fois, mais rien de compliqué)… Oui oui, ceci est un plaidoyer pour la cup! Une révélation pour moi!

  • Jessica

    Moi aussi elles se sont pointées à 10 ans…et puisque je ne mesurais que 4 p 11 à 10 ans…eh bien….Voilà! Je suis devenue la petite avec des seins assez vite! -_-Quand j’y repense, je trouve ça triste. Alors que j’étais encore à l’âge de jouer, je devais me préoccuper de problèmes de femmes qu’aucune de mes amies ne comprenait. Je me souviens de mon premier été où je jouais dans une piscine avec une amie et que j’ai due partir subitement, car j’avais extrêmement mal au ventre. Arrivée à la maison, je constate que j’ai juste mes règles. Je les avais alors depuis quelques mois, mais je n’avais jamais eu mal! Je me suis donc retrouvé parmi mes poupées, en position foetale, à espérer que ce mal passe afin de pouvoir retourner jouer…Depuis ce jour, donc depuis 17 ans, 1 fois par mois, je suis littéralement foudroyée d’un mal intense chaque fois que mes règles débutent. Le genre de mal que j’ai l’impression de mourir et qui me paralyse durant une journée entière…

    • ouais.. 🙁 welcome to the club.. trop pénible.. je comprend bien ce que tu veux dire.. on était enfant 🙁

  • Anais Booyah

    Ah les bonnes vieilles ou tu es pliées en deux et te d’Irène vais m’arracher les ovaires. En plus, enfin en tout cas moi, je suis énervée mais alors pour rien. Un petit truc et c’est la fin du monde ^^ enfin bon il faut y passer 😉

  • Caro B

    Très honnêtement, je ne vois pas l’intérêt à rendre ce sujet tabous puisqu’il est plus que normal ! Mesdemoiselles, mesdames, il n’y a pas de honte à avoir ses règles. Dites-vous plutôt qu’elles vous permettent de donner la vie quand vous serez en âge de le faire. C’est un privilège qu’on a, nous les femmes, et que les hommes n’auront jamais. Oui les règles c’est chiant, douloureux et même accoucher c’est douloureux, mais croyez-moi, quand on voit toutes les épreuves qu’on traverse sans fléchir (on continue de vivre malgré la douleur), on se dit  » wow, je suis vraiment plus forte que je croyais  ». J’ai été élevée dans une famille qui n’a aucune gêne par rapport à deux sujets qui sont pourtant tabous ailleurs : les règles et le sexe. Ma mère m’avais déjà parlé des menstruations vers l’âge de 8-9 ans de façon assez générale donc, quand je les ai eu à 12 ans un 24 décembre (oui, je voulais mourir), je savais ce qui m’arrivait. Par chance, j’étais chez ma tante donc elle avait tout ce qu’il fallait pour me sauver la donne. Mon père et mes frères (plus vieux) ont toujours fait des blagues sur les règles en disant  » drapeau rouge !  » ou encore  » attention, ses dents vont pousser !!  » mais je sais que ça n’a jamais été méchant (je mérite les commentaires, je me transforme en petit monstre caractériel lol). Ils faisaient ça que pour me taquiner et aujourd’hui, je ne m’en offusque plus. J’avoue qu’au secondaire, j’étais un peu gênée de demander des tampons ou serviettes quand il m’en manquait parce que les gars, à cet âge-là, ne sont pas matures pour cinq sous et ont du mal à comprendre ce genre de choses (quoique, certains arrive à saisir le côté désagréable). Rendu au cégep et à l’université, on s’en fout comme pas possible. Les gars voit notre transaction de tampons ? Who cares ? Ils se contentent de faire des blagues (encore une fois, seulement pour taquiner, rien de méchant) et j’en ris avec eux. Soyez fière d’être une femme ! On est compliquée, chiante, forte, émotionnelle, mais croyez-moi, c’est ce qui fais de nous des personnes uniques et diversifiées 🙂

  • margay28

    alors là , c’est l’article qui tombe bien!!!
    Pour ma part , je n’ai pas peur de plaisanter ou de dire quand je suis réglée à mes fréquentations masculines , c’est naturel et la « preuve » que le corps fonctionne bien. Par contre ça fait mal ( pourquoi pas à tout le monde , ça grand mystère!) , il y a des filles bien chanceuses qui ne souffrent d’aucun symptôme ! Pour ce qui est de l’histoire perso , je dirais que je comprend ton malaise de l’avoir si jeune , mes copines en primaires les avaient déjà et tournaient ça à leur avantage en disant nous sommes femmes. Et donc à 14 ans , je désespérais car j’étais l’avant-dernière de ma classe à les avoir !!! En y repensant , je souris mais je n’ai pas honte ou quoi que ce soit d’avoir été pressée de connaitre cela. Sinon au niveau de la « pire » expérience que j’ai eue jusqu’à présent , je pense à ma 3 ième fois ou je les aies eues pendant un mois entier ! Et c’était en juillet en camps scout, tous les jours , j’allais chercher mes anti-douleurs et les nuits , j’allais à la feuillée ( oui le trou dans la terre avec des toiles autour ) pour changer de serviette . Etre réglée en pleine nature , c’est pas vraiment pratique …
    Mon seul regret est que ma maman n’en ai jamais parlé , c’est pas son style alors oui un cours aurait été sympa 🙂 .
    Sinon , je vais les avoirs dans à peu près 2 jours et oui j’ai déjà failli me fâcher de façon disproportionnée , je pleure hyper vite et je ressens des émotions contradictoires ( jean qui rit-jean qui pleure-caline-laisse-moi respirer , pauvre homme haha!!) . En général , je suis plus solitaire du coup , dans un cocon et je m’interroge aussi !!
    Pour en finir avec une note « beauté » , j’ai remarqué que je suis plus belle avant d’être réglée au niveau de mes cheveux et de ma peau. Du coup , je dis toujours que c’est un piège de dame nature pour donner envie, genre action tout doit partir haha!)
    enfin bref , merci !
    <3

  • Lou Ki

    Hello Cynthia!
    déjà merci pour ce post qui casse les tabous parce que aujourd’hui encore c’est compliqué d’en parler ouvertement.
    J’avais 14 ans quand ça avait commencé. J’ai une sœur jumelle qui a eu ses règles avant moi et je l’ai assez mal vécu. Pas parce qu’elle les avait eues avant moi, mais pour m’avoir montré ses « preuves » (même aujourd’hui encore ce souvenir me dégoute), et parce que j’étais allée aux courses la même semaine avec mon papa qui l’a ouvertement dit à la maman d’un ami d’enfance dans le magasin (le malaise). Comme je suis vraiment pudique de base, tu peux comprendre que je redoutais ce moment plus que tout. Pourtant, 3 mois plus tard, j’ai commencé à avoir de grosses crampes en cours de sport et des filles de ma classe sont venues m’en parler. J’avais tellement peur que j’ai piqué une crise de panique. Pourquoi j’avais peur? Déjà parce que je ne voulais pas que ma famille le sache (surtout pour ne pas entrer dans mon intimité), j’avais peur de grandir et suite à une blessure j’avais aussi peur du sang. Rien pour m’arranger.
    Alors j’ai demandé à mes copines de ne pas en parler à ma sœur, me suis achetée mes 1eres serviettes toute seule et j’avais un peu honte. J’avais l’impression que tout le monde me regardait.
    Quand le jour est arrivé (1 bon mois plus tard, imagine le blocage), j’étais à peine prête, j’en ai parlé à personne et j’ai fait ce qu’il fallait en toute discrétion et toute intimité. Ma maman l’a appris quelques jours plus tard en faisant le linge et elle n’était pas très contente mais après tout c’était mon intimité.
    Mon père l’a appris plus tard, pendant les vacances quand j’avais besoin de serviettes. Il a juste rigolé.
    Maintenant, 8 ans plus tard, je suis une femme et je vis presque en harmonie avec mes règles. J’ai fini par accepter que ce sang ne venait pas d’une blessure, et même si je suis pudique de base, je n’ai plus aucun tabou avec mon copain depuis qu’on vit ensemble. Je ne sais pas du tout comment aborder la question quand j’aurai des enfants, non seulement parce qu’à 22 ans j’ai encore le temps, mais peut être parce que je devrai le faire à mon image: avec douceur et discrétion sans que ce soit un tabou 🙂

  • Valérie

    Super idée cet article ENTRE FILLES,ton top 10 c’est tellement vrai!!! Moi j’ai la « chance » d’avoir des douleurs une semaine avant mes règles pendant mes règles et encore une semaine après!!alors au bout du compte je dois me dépêcher de profiter de la vie avant que le cycle recommence Haha 😉
    Vu tous les commentaires j’espère que tu es convaincue pour nous refaire un article comme celui la,prend plus confiance en toi et ne doute pas de tes idées elles sont toujours originales,intéressantes et drôles à la fois.
    Gros bisous d’une french duludette,je te suis depuis plus d’un an maintenant,sans le savoir tu m’a aidé á une période de ma vie qui n’était pas très rose et je te remercie pour ta joie de vivre et ta sincérité.désolé pour ce roman mais je ne mets pas souvent de commentaires alors la je me lache lol bisous

    • hahaha merci, oui, j’en ai un autre de prévu mais j’avoue que j’ai pas mal hésité à continuer.. chaque fois que je sors de ma ‘zone’, plusieurs filles sont ravies (comme mes videos psycho) mais d’autres me remettent à ma place :/
      bref, merci pour ton comm ! x

  • Anaïs Roger

    Voila un sujet très intéressant! Perso j’ai eu mes premières règles à 12-13 ans, on était au ski avec ma famille et c’est mon père qui s’est rendu compte que c’était « arrivé » en passant dans la salle de bain après moi. Je ne m’en était pas rendu compte. Ma maman était équipée du coup ça s’est bien passé et mes parents ont été suffisamment discrets pour que je ne sois pas gênée.
    Le soucis, c’est qu’à cette époque, mes règles étaient hyper irrégulières, je pouvais les avoir deux fois dans le même mois comme ne pas les avoir 3 mois de suite et je n’avais aucun signe pour me prévenir c’était un peu galère.
    C’est pour ça que j’ai commencé la pilule vers 17 ans qui m’a permis de devenir régulière. Le soucis maintenant c’est que la pilule que j’ai actuellement, ainsi que les 2 précédentes, me filent des migraines et des crampes atroces, avant et pendant. J’attends de voir mon nouveau gynéco dans l’espoir qu’il trouvera une contraception qui me convienne.
    Sinon, moi j’ai tendance à jouer la double protection, tampon + serviette, et une tunique longue en plus au cas où il y aurait quand même une tache et en plus ça cache mes fesses, mais j’aimerais bien essayer la coupe menstruelle.

    En tout cas, merci à toi et à toutes les filles de partager vos expériences.

    • merci 😀
      sinon aie, oui, la pilule qui règle un problème mais en emmène d’autres, c’est classique :/

  • Eli

    « J’ai trouvé bien que Josiane (une amie blogueuse) nous raconte que son bébé la voit aux toilettes et est curieux de voir du sang 1 fois par mois dans le bol. » Lol merci j’ai bien ri…C’est franchement n’importe quoi et malaisant. Si l’on a moins tendance à parler de menstruation c’est parce que c’est intime tout simplement. C’est pas parce qu’on en parle pas à longueur de temps qu’on le vit mal. Je sais pas… Vous vous voyez évoquer le sujet entre amies autour d’un café ? Pas tant que ça met mal à l’aise mais surtout parce que je vois mal comment on peut avoir une discussion de plus de 5 minutes sur le sujet ! Toutefois, je comprends qu’un souper gratis avec Kotex ça donne envie de sponsoriser un article. Cheers.

    • hahaha ce n’est pas du tout un article sponsorisé, aucune blogueuse a été payée pour faire un article ! Sauf les filles à la télé 😉 J’pense que tu saisis mal le terme sponsorisé…
      Bah c’est vrai, je trouve ça bien que les mères dédramatisent face à leur enfants curieux ! Ados ils risquent d’être + poli avec leur blonde, je sais pas, c’est mon avis ! En tout cas tu es la seule que ça met mal à l’aise, tous les autre 100 quelques commentaires semblent aimer qu’on aborde le sujet parce qu’on en parle jamais. Moi je vois pas pourquoi on devrait en avoir honte ; c’est pas glam certes, mais ça fait des anecdotes drôles que tout le monde se partage !

      • Callie

        Je me permets de commenter cet échange.

        Tout d’abord Eli a simplement donné son avis, de manière argumentée et polie, sans la moindre insulte ou méchanceté. Son seul tort finalement, c’est de ne pas être d’accord avec toi Cynthia. Cela ne mérite absolument pas d’être traitée de « hater » en public… Je trouve ca lâche et mesquin de ta part de te poser en victime en prenant à partie tes abonnées.

        Ensuite sur le fait d’être sponsorisée ou non. Tu n’as certes pas recu de l’argent de Kotex pour écrire cet article, mais ils t’ont offert un souper gratuit. C’est un avantage en nature qui équivaut à une certaine somme d’argent, et ils l’ont fait dans le but de t’inciter à parler de cet événement à ta communauté. Je ne suis pas avocate, mais il me semble que portée devant les tribunaux cette affaire ne ferait pas un pli : c’est du sponsoring et tu te dois de le mentionner comme tel, c’est une question d’honnêteté et de transparence. Peu importe le nombre de fois que tu cites la marque ou le nombre de photos, une marque t’a offert quelque chose, et ce n’est certainement pas juste pour tes beaux yeux…

        Pour terminer sur le fond de l’article, je pense que c’est toi qui a mal compris les paroles d’Eli. Je me suis sentie comme elle : je ne me sens pas complexée d’avoir mes règles ou d’en parler. Mais c’est simplement un sujet ou il n’y a pas 3000 choses à dire une fois racontée sa première fois. Cet article m’a mise mal à l’aise car ca veut tellement prouver qu’on est super à l’aise sur le sujet que ca en devient « too much », non naturel et glauque. C’est la manière d’en parler et non pas le sujet qui est malaisant selon moi.

        Tu as un talent incontestable pour le maquillage, mais peut-être devrais-tu t’en tenir à ca, plutôt que de t’éparpiller et faire des articles sponsorisés pour tout et n’importe quoi.

        C’était juste mon avis, au risque de moi aussi me faire étiqueter vilaine hater aigrie.

    • ah oui pis petit truc pour voir quand un article est sponsorisé (payé) : je mentionnerais ben + souvent la marque, j’aurais pris la peine de faire des BELLES photos, y’aurait plein de photos du produit que la marque veut vendre (là, aucune), le produit serait mon sujet principal (là clairement pas), et ça serait écrit en bas ‘article commandité par…’ 😉

  • Eli

    Ça alors, mon commentaire semble avoir disparu, c’est bien malheureux, je le remets. « J’ai trouvé bien que Josiane (une amie blogueuse) nous raconte que son bébé la voit aux toilettes et est curieux de voir du sang 1 fois par mois dans le bol. » Lol merci j’ai bien ri…C’est franchement n’importe quoi et malaisant. Si l’on a moins tendance à parler de menstruation c’est parce que c’est intime tout simplement. C’est pas parce qu’on en parle pas à longueur de temps qu’on le vit mal. Je sais pas… Vous vous voyez évoquer le sujet entre amies autour d’un café ? Pas tant que ça met mal à l’aise mais surtout parce que je vois mal comment on peut avoir une discussion de plus de 5 minutes sur le sujet ! Toutefois, je comprends qu’un souper gratis avec Kotex ça donne envie de sponsoriser un article. Cheers.

  • Arianne Moffette

    Moi, sa la commencer a 15ans, donc tres tard! Sa la commencer le 1er jour de vacances d’été, alors toute la semaine d’examen intense, j’avais des grosseeees crampes (youpi..)! Je me suis lever de mon lit et je suis aller aux toilettes, comme d’habitude tser mais j’ai vu que j’avais mes regles! Quand je suis aller voire ma mere pour lui dire de m’acheter des serviettes, elle est aller pour le dire a mon pere, qui etait a l’autre bout du terrain et elle a crier:  »Notre petite fille est plus une petite fille!!! » La honte!! Hahahaha

    J’aime beaucoup ton article, toute les filles ont a sa. Parfois je me demande pourquoi on est gener de demander un tampon a quelqu’un qui a la meme chose que nous! 🙂

  • LaFilleAuxYeuxNoirs

    /! Long commentaire en vue…! /!

    Fuuull down pour les topos ENTRE FILLES !!! Je trouve ça extrêmement important qu’on en parle et j’aimerais vraiment écrire un livre sur ce genre de tabou dans la société.

    Je me souviens quand j’avais hâte d’avoir mes règles… Personnellement, je les ai eues à 12 ans, j’étais aux toilettes, je me suis essuyée pis y’avait plein de sang. J’ai commencé à paniquer avant de penser « Est-ce que c’est ça, les règles ? » pis je suis allée regarder dans un miroir voir si y’avait du sang (haha). La réponse était… oui. Lol ! Depuis, j’ai toujours pas vraiment envie de toucher à mon sang quand je change de serviette pis je fais ma dédaigneuse, mais autrement, je peux dire que je suis parfaitement à l’aise avec ça…

    Personnellement, je ne comprends pas pourquoi certaines personnes disent être choquées par certains mots ; dans mon cas, avec mes amies, on est super à l’aise avec tous les sujets tabous. Je suis présentement en secondaire 4, et on a réunit notre gang en sec. 2 (mais me souviens pas du moment où on a commencé à parlé sexe, masturbation et tout le tralala entre nous). On se gêne
    pas, tant qu’on est ensemble. Je conseille à toutes les jeunes ados de faire de même ! Bien sûr, on a pas embarqué sur les sujets brusquement, c’est le genre de truc à faire à long terme, mais si ça peut rassurer certaines, de ne pas être « les seules à qui ça arrive »…

    Je pense qu’avec tous ces côtés négatifs, on pourrait ajouter une bonne chose qui arrive (parfois) quand t’es dans ta semaine :
    T’as tes règles pendant que t’es sur le bol de toilette. Pis t’es comme : ALLELUIIIIIAAAA! Rien de taché!!!! #niveauboss

    Je sais que j’ai tendance à raconter ma vie, mais je vais continuer. Y’a quand même des cours qu’on reçoit sur ça (c’est sûr que ça dépend des écoles, mais) déjà en 5e année, ça commence pis on apprend à savoir c’est quoi les règles, la sexualité… Le cours est plus approfondi en 6e année, mais honnêtement, je ne sais plus du tout (précisément) ce qu’on apprend. En tout cas, les cours se poursuivent et se précisent au fil du secondaire. On ré-apprend les mêmes affaires, de plus en plus approfondies et je sais pas si cette année on va encore avoir des cours, mais je suis sûre que l’infirmière va encore passer pour nous parler des ITS.

    … Bref, ce fut un long message. J’aime écrire. Pour conclure, j’aimerais dire à
    Cynthia (si tu lis mon commentaire, évidemment) que je trouve ça vraiment important d’aborder ce genre de sujet (peu importe si ça en intéresse beaucoup). Je ne suis sûrement pas la seule adolescente à te suivre, j’ai commencé à regarder tes vidéos en 2012 et j’ai vu celles qui sont « psychologiques ». Je suis sûre que tu pourrais apprendre plein d’affaires aux adolescentes. J’espère vraiment que d’autres filles plus jeunes que moi passeront par là et verrons que les règles, c’est vraiment normal, naturel pis ça nous sert à faire des bébés.

    Je pense que internet a ce côté positif-là : on peut apprendre plein d’affaires, quand on est jeune pis pas vraiment renseigné par nos parents.

    Sur ce, bonne journée!

    P.S. : Désolée si certaines tournures de phrases sont mauvaises. Des fois, je m’explique vraiment mal.

    • merci, on a tout compris haha 🙂
      merci pour ton feedback, mon but est effectivement d’aider le + de filles/femmes possible !

  • MaudiRev

    Mon anecdote; ma maman m’explique ce que c’est et tout ca. Quelques semaines après j’ai demandé à mon meilleur AMI (garcon donc) si lui était déjà réglé… J’avais pas enregistrer que ça n’arrivait qu’aux filles 😀 . On en a toujours beaucoup ri par la suite.
    Et mes premières règles sont arrivées en Chine :p Lieu unique pour une première fois .hahah

  • Camille

    J’adhère à ton article ! Tu as raison on est entre filles et c’est naturel, personne ne devrait en avoir honte.
    Moi je les ai vu vers 13 ans, plusieurs de mes copines les avait déjà et j’étais « dans l’âge » donc ça ne m’a pas choqué. Juste blasée parce que je n’en voulais pas lol !! Mais depuis que j’ai arrêtée ma pilule je n’en ai plus du tout.. Surtout que avant de prendre la pilule j’étais parfaitement réglé, et la ça à tout « déréglé » (c’est le cas de le dire !!) mais pas de RDV chez le gyneco avant fin janvier –‘ je ne sais pas trop si je dois m’inquiéter…

    • aah bon ? :O hmm je sais pas moi :s

      • Camille

        Elles sont revenu sans crier gare lol

  • Jess Pier

    Salut Cynthia
    Pour ma part j’avais 12 ans sa m’est arriver l’école aussi. Ma mère m’avais dit que sa existais et que c’était normal mais sans me donner l manuelle d’emploi des serviette sanitaire ni la durer les douleurs les émotions et tout sa. On s’entend c’est pas dure à comprendre au moins je me suis débrouiller et je me souviens aussi que je commencer à porter des strings chut! Sa aussi ces gênant tu veux pas que ton frere ta soeur ton père ect voit tes premiers sous vetement plus olé olé que la culotté se coton avec des fleurs que ta mère ta acheter en paquet de 8 au wal Mart ahahah au moins elle m’avais dit de traîner dans mon sac à dos d’école un ziploc avec serviette sanitaire et une culotté dite de menstruations 😉 moi aujourd’hui maman je vais m’assurer que ma fille sache vraiment le fonctionnement des protection féminine et elle a maintenant trois ans viens ai toilette avec moi et remarque déjà que sa arrive elle me le dit regarde maman c’est tout rouge hihi vu son jeune âge je ne fait que lui dire que c’est pas grave et normal.. Alors j’espère arriver à la préparer au mieux à ce sujet mais on verra. Desoler pour le roman je n’ai pas eux une expérience si tromatisante que sa mais j’aurai aimer être mieux renseigner et et en finissant pour celle qui porte des serviette sanitaire faire le changement dans une toilette publique c’est gênant le son de la tite poubelle ou de ta vieille serviette que tu décolle me semble que j’ai toujours peur que tout le monde m’entendre ahhah

    • lulubies

      c’est clair la peur du bruit du papier de la serviette lol

  • Sow

    Super article, c’est vrai que c’est pas mal tabou!
    Tu m’as fait trooop rire avec le sentiment de « dealer » en se passant des tampons, c’est tellement ça! HAHA
    C’est vrai qu’en y regardant bien, je ne sais pas pourquoi on a cette sorte de honte et je pense que c’est à cause…des hommes! Tout simplement!
    Car en y regardant bien encore, une femme qui a ses règles c’est une femme qui en dehors est capable de donner la vie, c’est plutot joli ça 😉

    Moi comme expérience, je peux dire que j’ai fait plus jeune (et à 3 reprises!) des ..rêves prémonitoires! Oui, oui, je rêvais que j’allais avoir mes règles et hop elles venaient le matin! Pratique mais ça n’a pas marché à tous les coups haha . C’était peut être parce que j’étais un peu perturbée aussi, bien que je les ai eu très tard!
    D’ailleurs ça doit pas être évident de les avoir si jeune, ce n’est pas rien dans la vie d’une fille/femme 🙂
    Sinon je me rappelle aussi que la toute première fois que je les ai eu, j’ai vraiment eu du mal à le dire à ma mère, comme si c’était THE évènement, pourtant on parlait bien toute les deux mais pour moi ça devait être trop « tabou » ou je pensais que ce serait dans sa tête « trop significatif » que je devienne une femme! Haha, j’espère que si un jour j’ai une fille ,elle buguera moins hihi

    En tout cas, merci d’avoir partagé ça, c’est vrai que j’étais surprise que tu fasses un article dessu (eh oui toujours les tabou!) mais tu as amené ça très bien et tu m’ouvres les yeux sur tout « patacaisse » qu’on en fait 😀

    Gros bisous!

  • Emeline Thevenin

    Ah sujet incontournable ! Je partage avec vous quelque chose que j’ai découvert il y a peu de temps : l’application des suivi des règles Clue. Le principe est simple ; on note dans le calendrier les jours où on a ses règles et en fonction de notre cycle, l’application estime la date des prochaines règles et envoi une notification de rappel 2 jours avant la date où elles sont censées arriver. Pour les filles qui comme moi on des cycles à peu près réguliers et sont têtes en l’air, c’est très pratique ! Je l’utile essentiellement pour avoir ces rappels (sérieux j’a que moi qui prend rdv à l’avance chez le gynéco et doit annuler ou dernier moment parce que je les ai?) mais pour celles qui le souhaitent, il y a aussi des fonctions plus axées fertilité.

    Sinon, pour finir sur une note sympa, je vous laisse avec la vidéo de Natoo, une youtubeuse Française, qui m’a fait beaucoup rire !

    https://youtu.be/eBfy32x4rS8

  • Valérie Montour

    Cynthia j’ai adoré cet article! Ton histoire va aider plusieurs filles, j’en suis certaine! Donc… moi, mon histoire et très simple et un peu trop magique. Je m’explique:
    C’était vers le mois de juin 2015 (oui parce que j’ai 13 ans seulement) donc ça ne fais pas longtemps! Pour ma part, je me suis réveillée un matin et quand je me suis habillée, j’ai remarqué une tâche rouge sur mon bas de pyjama. Je savais que c’était mes règles donc je n’est pas du tout paniqué. Seulement, ma sœur de 18 ans n’a plus ses règles parce qu’elle est anorexique et ma mère à eu sa ménopause il y a de ça environ deux ans. Ce qui fait que binsûr, il n’y avait pas de serviettes. Mais je n’avais pas beaucoup de sang donc ce n’était pas grave. Je l’ai dit à ma mère sans gêne et elle est aller m’en acheter. Dix minutes après, j’avais des serviettes. Mes règles sont asser irrégulières mais pas abbondantes DU TOUT et en plus (magie) je n’est aucune douleur! En tout cas, si j’ai une douleur, je ne la sens pas parce que je dois avouer que j’ai mal au ventre (légèrement) après chaque repas pendant 30 minutes environ donc, j’imagine que je ne ressens pas de différence entre un mal de ventre de menstruation et un bah… de repas. Les menstruations sont moins pire que ce que tout le monde me disait. Ne vous inquiéter pas trop pour celles qui ne les ont pas encore ! Il est sûr que pour certaines, voir du sang dans ses dessous la première fois peu être vraiment dégoutant/honteux/choquant mais vous allez vite vous habituez et dites-vous que nous sommes tous dans le même bateau!
    xxx

  • Gaëlle B

    Tout est vrai dans cette liste !! J’espère que je ne suis pas la seule à avoir essayé de me fabriquer un tampon/serviette avec du papier toilette lors d’une soirée resto/boîte ?
    J’ai eu mes règles à 11 ou 12 ans, la nuit, pendant le week-end. J’ai pu le dire à ma mère quand je me suis levée, donc je pense que j’ai vraiment eu de la chance ! Là où je n’ai pas de chance par contre, c’est que j’ai des règles hémorragiques : il y a 2 jours par mois où je ne peux pratiquement pas sortir, quoi que je fasse au bout d’une heure ou deux je dois me changer… Suis-je la seule à avoir ce problème ?

  • Cathy Brousseau

    Connais-tu la Divacup ? C’est révolutionnaire à ce qu’on dit ! J’ai des amies qui ne jurent plus que par ça. Je songe à l’essayer…

  • Nath Arcando

    Bonjour et un gros merci pour le moment de fou rire que je viens d’avoir à la lecture de l’article. Un bien fou voilà ce que j’ai ressenti. J’aurai pu l’écrire tellement je m’y reconnais .

  • Océane

    Ahhh les règles !!!! Moi je l’ai es eu un peu tard , vers 15 ans … Mes copines en parler et moi je disais oui oui moi aussi , alors que je ne l’aient avait pas du tout … cest aussi un peu gênant de de ne pas être comme les autres , et de les voir avec de très belles poitrines , et moi avec mes oeufs au plats mdr….. Le jours tant attendu a finalement montré le bout de son nez , heureusement on en avait parlé avec ma maman , certaines filles ne sont pas informées car leurs mères n’en trouvent pas le besoin d’en parler ou tout simplement sont gênées !! Pk ? Toutes les filles passeront par la , c’est la nature alors n’hésitez à en parler vos filles ne sauront que mieux à l’aise !!;) Moi pendant ma fameuse semaine , je prends une petite culotte ds mon sac ainsi qu’un autre jean au cas où … je stress tjrs qu’une petite tache apparaisse 😉 Je voulais vraiment te remercier Cynthia pour cet article c’est génial de pouvoir parler de trucs de filles et je serai ravie de voir un article tout les mois … c’est vraiment une habitude pr moi de regarder to blog et tu m’as fais aimer le maquillage , merci a toi gros bisous ♥♥♥

  • Dorothée Shiba

    Coucou Cynthia je viens de tomber sur ton article qui tombe plutôt bien car je suis actuellement en train de flemmarder sur le canapé en attendant d’aller me coucher pour passer au dernier moment par la case toilette pour cause de règles justement!!!
    Je dois te dire que j’ai adoré le contenu et le ton de ton article et je crois que comme beaucoup je me suis reconnue dans ces anecdotes « ça va mon pantalon est pas taché? » pause pipi plus fréquentes, le pire c’est quand pour moi c’est quand je prends un médicament pour cause de mal de ventre et que j’ai mon père qui me dis « ah tu as mal à la tête! » presque tous les mois!!

    Par contre pour ma première fois j’ai la chance d’avoir une cousine de 5 jours de moins que moi qui les a eu à avant moi je savais donc à quoi m’attendre et je les ai eu en me levant un matin donc pas de mauvaises surprises si ce n’est que je devais assister à une cérémonie 2 jours après et que je ne couchais pas chez moi moins cool!!
    Mais c’est vrai qu’il y a toujours un tabou surtout vis à vis du sexe opposé je me rappel de m’être gentillement « embrouillé » avec un copain un jour qui m’a répondu t’as tes règles ou quoi aujourd’hui alors que pas du tout ça ne leur ferais pas de mal de voir ce que ça fait d’avoir ses règles 1 fois par mois, de perdre du sang, d’être quand même moins libre de ses mouvements, d’avoir mal plus ou moins partout, d’être de mauvaise humeur sans le vouloir,…

  • Debby Muller

    Merci d’avoir partagé ton histoire Cynthia; pour ma part j’étais très maigre ado et je les ai eues tardivement vers 15-16 ans. Par contre, j’ai commencé à avoir des douleurs au bas ventre quelque temps avant, ça m’étais pénible puisque je les avais toujours pas d’un côté, de l’autre j’étais consciente d’être tranquille pour le moment. J’aime bien ta liste des 10 pires choses, moi ça m’arrive souvent d’être chez des amis, il y a une poubelle dans la salle de bain, mais pas de sac dedans!!!
    Sinon ayant 3 petits frères ma mère m’y avais bien préparé et parlé à mes frères sans tabou, sans pour autant leur montrer je dois dire. Avec mon chéri c’est très bien je suis pas du tout complexée, sa grande soeur lui en avait parlé donc i comprend et j’ai pas de honte à lui en parlé; je pense simplement que sans avoir honte les filles il faut qu’on reste soft; j’ai commencé aussi à en parlé à mon fils de 4 ans en lui expliquant que les femmes ont des douleurs tous les mois.

    ps : j’ai de la chance, je n’ai jamais eu de règles extrêmement douloureuses comme des amies, ça m’arrivait une ou deux fois par an seulement d’avoir mal a en rester au lit; les douleurs on presque complètement disparu depuis que je prends la pilule et que j’ai eu mon enfant.

  • Maïwenn

    Bonjour Cynthia ! Je connais ton blog depuis plus d’1 an déjà et je prends toujours autant plaisir à tes articles, des reviews de cosmétiques et de maquillage 🙂
    Je trouve ça super qu’une blogueuse aussi connue que toi évoque le sujet des règles et les dédramatise ! Super boulot et très belle initiative ! 😉 bisous !

  • Violaine Viot

    coucou Cynthia ! Je vais bientôt me mettre a la cup menstruelle, pourquoi n’essaierais tu pas ?
    J’avais 13 ans quand c’est arrivé et je me suis dis que j’étais femme mais que les tracas commençaient haha :p Mais j’ai toujours ce problème d’irrégularité que je ne suis pas la seule à avoir car j’ai des amies c’est pareille :3

    bisous 😉

  • Loreleï

    Merci pour ton post Cynthia ! Il est très drôle et en même temps très réaliste !
    Hé oui, on a toutes nos histoires de règles et j’avoue que je trouve aussi bizarre que cela soit autant un sujet tabou ! Même en grandissant, on a du mal à en parler et certains garçons sont effectivement effrayés par « la chose ». Mesdames, même si vous n’avez eu que des garçons, abordez le sujet ! Je ne vous demande pas de leur faire u exposé sur la chose, mais au moins qu’ils soient au courant de ce qu’il se passe chez les personnes du sexe opposé !!
    Pour ma part, contrairement à toi, j’ai eu mes règles très tard ( en tout cas pour moi c’était très long, trop long ). Je me souviens d’un fameux cours sur le sujet au collège, cela devait être en 5eme où l’intervenante nous avait donné à la fin un petit échantillon de protections hygiéniques. J’ai rangé précieusement ce petit sac dans un coin de ma chambre en me disant que ce n’était quand même pas normal de ne pas les avoir car toutes mes copines, et surtout ma meilleure amie les avait. Les sujets de conversations dans lesquels tu acquiesces sans vraiment comprendre car tu ne l’as pas vécu toi même. Qu’est ce que l’on peux être bête..
    Et le jour est arrivé, je devait être en 4ème, je venais de rentrer du collège, j’ai ressorti ce petit sac précieusement gardé et après avoir épluché l’échantillon avec ma mère, aucune protection n’était adapté ! (Les premières règles c’est pas les chutes du Niagara, merci pour les couches, mais je verrais quand je serais mamie 😉 )
    Bref, depuis au secours, maintenant que je sais ce que c’est (les 10 pires choses citées dans ton post parmi d’autres choses encore sont tellement réelles) je me demande pourquoi je voulais tant les avoirs !! Une simple curiosité je pense.
    On passe toutes par là et on devrait pouvoir aborder le sujet avec aisance. Pour ma part, même sans s’étendre sur le sujet ^^ on arrive à en discuter avec ma mère, mes sœurs, et mes plus fidèles amies, ca fait du bien de se soutenir dans cette semaine de l’horreur !! Courage, je crois qu’on a toutes les deux 23ans, la ménopause est encore bien loin !! (Désolée pour cet immense commentaire je m’en rends compte maintenant)
    Bisous à toi Cynthia !!

  • Mana

    Je trouve ça assez fun de lire les commentaires !
    Pour ma petite histoire, moi c’était tout le contraire, mes règles sont arrivées à 14 ans passé, je commençais à me demander si j’étais « normalement constituée »… Et j’étais filiforme ! Puis au début, quand mes règles sont arrivées, c’était très très irrégulier… tous les deux, trois mois, une fois cinq mois ! Deux jours par ci, une semaine par là, ça me questionnait déjà beaucoup (est-ce que j’ai un souci ? je suis stérile ??), mais le PIRE, c’est ma mère qui s’est mise en tête que j’étais enceinte ! Je l’ai su par mon frère… Ca m’avait tellement énervée ce jour là ! Et puis aujourd’hui j’en rigole.
    Je crois qu’on a toutes eu nos petits moments de honte avec les règles haha.
    Toujours un plaisir de te lire, même avec du retard 🙂

  • MlleChamallow

    Est ce que je suis la seule à ne pas avoir mal quand j’ai mes règles? ça tiraille peut être un peu la poitrine, mais sinon rien d’autre…. quand je vois les filles pliées en deux et se droguant aux medoc chaque mois , je me dis « ouais, j’ai de la chance quand même » 😉

  • Zoé

    Moi, j’ai 13 ans. J’en ai marre d’avoir mes règles car ça me fait vraiment très mal. Quand je suis au collège et que j’ai mes règles, je prend un doliprane et ça se calme mais c’est pas là le problème… Le vrai problème c’est que je ne mets que des serviettes hygiéniques et quand je vais aux toilettes du collège pour changer ma serviette, j’en prends une nouvelle et donc ça fait un gros  »Scraaatch ». Je pense que tout le monde entend quoi.. Surtout y’a beaucoup de gens mais pas beaucoup de bruits. J’me sens mal à l’aise. Après, vous imaginez, tellement j’ai honte, je prends qu’une serviette pour 1 journée d’école !! Bien sur ça déborde et j’fais tout mon possible pour pas tacher la chaise. Ensuite des fois, mes règles arrive dans le milieu de journée du collège et donc j’ai pas de serviette pour me changer. Des fois c’est le vendredi donc y’a pas l’infirmière. J’connais pas beaucoup de mes amies qui ont des règles et ça aurait été trop la honte de leurs demander. (De toute manière, infirmière ou pas, j’ai pas le culot d’y aller)

    Hier, c’est le début de mes règles, j’ai essayé de mettre pour la première fois un tampon de ma sœur avec applicateur mais il était trop gros je suppose ? ça ma fait un mal de chien… J’ai donc lu quelques articles et j’ai compris qui faut commencer par des petits tampons. Mais comment le dire à ma mère ? Je suis la fille la plus honteuse, je vous le dis.. Et des fois, quand on parle de règles, je pète un câble car ça me gène. Je suis très conne et bizarre…

    Ensuite pour finir, la Diva Cup m’intéresse fortement mais c’est à partir de quel âge car pour 13 ans c’est tôt non ? Je vous dis ça car il parait que ça dur 12 heures et c’est parfait pour le collège avec une serviette en plus.

    Bonus :
    Je m’en souviens au collège, quand j’étais en 6ème, j’avais fait le cross avec mes règles. J’avais un peu mal et je suis arrivée quand même 16 ème, je pense que c’est bien pour ce que j’avais. De plus quand je suis revenue (Quand j’ai finis le parcours) des 4-3 ème m’ont dit que j’avais une tache rouge derrière moi 🙁 Grosse honte quoi :s
    Non mais sérieux pourquoi les règles ça existe.

  • aurore

    Cynthia as-tu déjà utilisé une cup menstruelle? Je viens d en acheter une c est pratique, économique et écologique! Ce serait bien si tu faisais une vidéo à ce sujet et si tu ne connais pas, teste-là et donne-nous ton avis 🙂