Entre filles – Angoisse sociale, stress, timidité

Posted by
|

C’est pas facile être moi des fois. J’angoisse dans mon salon, seule, et je m’en veux. Pourquoi est-ce que je suis pas capable d’être calme avant un gros évènement ? Entrevue, tournage, meet-up avec vous, contrat de maquillage, évènement X… tout ce qui est nouveau me fait peur. Tout ce qui inclut du social me fait un peu angoisser.

Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité
Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité

J’essaie de m’imaginer d’avance comment ça sera, j’essaie de me dire que tout ira bien et de me convaincre. Car c’est vrai, je pense beaucoup que nos pensés influencent le moment. Donc j’essaie de me rationaliser d’avance et penser positif. Je fais toujours ça comme rituel. Je ne sais pas comment ça sera dans 2h sur le plateau… j’ai beau imaginer 1000 scénarios, ce n’est jamais ce que mon imagination s’est amusé à créer, sûrement pour me rassurer. Donc je réalise que la seule chose sur laquelle j’ai du contrôle, c’est le moment présent.

Je me parle beaucoup dans ma tête, j’essaie de prendre des grandes respirations, de détendre mon corps. L’angoisse passe et revient. J’anticipe. Souvent, avant une entrevue télé par exemple, plus j’attend plus je stresse. Y’a un moment optimal où je me sens prête et j’embarque dans le plaisir plutôt que dans le stress négatif. Mais c’est rarement à ce moment que boum !, on vient me chercher pour l’entrevue. Je cherche ma salive dans ma bouche, ma gorge se bloque en parlant, mes bras sont tous raides et mes mains figées. J’ai peur de rater, surtout en public. Ne pas savoir quoi répondre, avoir l’air folle, m’enfarger dans mes mots. Ça arrive à tout le monde vous allez me dire… je le sais ! Mais pourquoi je suis si dure avec moi-même ? J’arrive très bien à me mettre de la pression moi-même, si faut en plus que quelqu’un me mette la barre haute… ça ne le fera pas.

Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité
Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité

Souvent, le stress passe une fois que l’épisode tant redouté commence. À force de pratiquer, aussi. Entre ma première présentation ‘Soirée de Filles Uniprix’ et ma dernière, il y a un certain lâcher-prise que je suis contente d’observer. Ce qui est cocasse, c’est que jeune, lorsque je faisais des spectacles déguisée en qui-vous-voulez, ça me gênait plus que mes proches me voient que des inconnus. Mais faire un speech dans ma propre peau, je préfère 1000 fois que ça soit devant vous, Duludettes, que devant des inconnus. Le feeling qu’on a de déjà se connaître et s’aimer en quelque sorte, ça me fait un coussin… comme ça si jamais je tombe, la chute sera plus confortable.

Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité
Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité

J’ai 3 problèmes qui m’empêchent d’être 100% moi-même et à l’aise en entrevue/tournage/etc : mon orgueil, mon manque de confiance en moi et mon anxiété sociale. Tous ces ‘défauts’ sont absents lorsque je filme chez moi, seule, et bien. Je déteste quand les gens pensent que parce que je fais des vidéos, je suis à l’aise d’en faire partout et devant n’importe qui. Avoir 30 personnes avec une face sérieuse qui te disent quoi faire sur un plateau versus moi seule dans ma petite pièce qui peut avoir l’air folle tant qu’elle veut sans courir le risque du moindre jugement… ça n’a rien à voir. On peut être timide et faire des vidéos sur YouTube. Celles qui n’osent pas se lancer à cause de ça n’ont rien compris. Qu’y a-t-il de gênant d’être avec sois-même ?! Encore plus, YouTube est pour plusieurs un exutoire, une façon de gagner confiance en eux.

Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas confiance en moi. C’est le plus grand mystère de ma vie je pense. J’ai toujours été comme ça. C’est triste… contrairement à d’autres traits de personnalités par exemple, je ne SAIS PAS comment corriger ça. D’où ça vient la CONFIANCE EN SOI ?! Pas l’estime… la confiance… ce truc intangible qui me fait tant souffrir parfois. J’espère toujours que ça changera avec le temps, mais je ne sais pas. Ce ne sont pas tous les timides qui arrêtent de l’être un jour. Je pense souvent à Réal Béland pour me rassurer. Riez, riez, mais c’est mon humoriste préféré et je ressens chez lui une grande sensibilité, comme chez moi. Il est drôle, talentueux, doux, sensible… mais c’est aussi un grand timide. L’entendre dire, ça m’avait un baume au coeur à l’époque. Moi qui pensait que toutes les stars n’étaient pas gênées ! Que ça me bloquerait toute ma vie pour avancer… On peut avoir du succès et être timide de nature. OK. Niveau 1 – Acceptation – check !

C’est tellement encré en moi tout ça… avec le temps je l’accepte et je vis mieux avec. Mais j’espère encore m’améliorer avec les années. Quand j’avais seulement 10 ans, je devais jouer ma première pièce de théâtre au primaire devant toute l’école. Je me souviens avoir été presque malade avant de monter sur les planches ! Déjà à cette époque je me mettais la barre haute et j’avais peur de ne pas être à la hauteur. Je le sens comme une grosse écharde au coeur mon manque de confiance… J’étais la seule de ma classe à stresser autant, je pense que les autres s’en foutaient de rater, après tout, on faisait ça pour le plaisir et on était jeunes.

Dans la peau d’une autre, je suis bien. Car je deviens cette personne… et si ce personnage n’est pas gêné, eh bien moi non plus. Je peux tout faire sur une scène. Donnez moi un costume, un texte à apprendre et je vais ‘vivre’. En tant que moi, Cynthia Dulude, c’est plus difficile. Moi, c’est moi toute ma vie.
Grosses révélations que je vous fais là hein… Marilyn Monroe avait déjà dit quelque chose de très similaire à l’époque. Ça m’avait tellement touchée car je me sens pareil…
Bref, oui si je n’étais pas maquilleuse, je serais comédienne.

Voilà. Vous venez peut-être de découvrir un nouveau côté de moi. En tout cas si c’était plate à lire, moi, ça m’a fait du bien. Car je vais pour vrai sur un gros plateau de tournage dans 1h45 et ça m’angoisse. Écrire, c’est thérapeutique. Expliquer aux gens comment je suis au plus profond de mon être aussi. Je ne veux pas que les gens pensent que je suis remplie de confiance en moi à cause de mon parcours… Je suis bien dans ma peau, j’aime la vie, j’ai de l’estime pour moi-même et ce que je fais, mais je suis une trouillarde de nature et je me remet toujours en question.

En conclusion, pour pallier à ce ‘défaut’ qui me pourrit la vie depuis que je suis jeune… la vie m’a aussi donné une très belle qualité : celle de ne jamais abandonner. J’aime mieux faire l’entrevue qui me stresse depuis la veille que de faire de l’évitement. Tant pis si les gens découvrent malgré moi que je fais de l’anxiété sociale. Je suis comme je suis. Et y’a pas de honte à avoir.

Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité
Entre filles - Angoisse sociale, stress, timidité

<3

  • Blandine Etienne

    C’est fou mais je me suis reconnue dans cet article ! J’aime ta façon de penser et moi aussi oui j’ai la trouille mais je lache pas, je tremble j’ai les mains moites mais j’y vais ! 😉
    Super article Cynthia continue !

  • Kathia Laflamme

    Je suis tellement heureuse que tu en parles Cynthia. Si tu savais, le nombre de gens qui ont se trouble et qui se battent pour s’en défaire… J’en fais partie, et heureusement, moi aussi je suis persévérante. Je suis des thérapies et je fais beaucoup de travail sur moi.
    Moi aussi, c’est le manque de confiance en moi; le perfectionnisme en découle, malheureusement…
    Entourée des bonnes personnes, je crois qu’on peu tous y arriver.
    Merci de ton partage et continue d’être tout simplement toi 🙂 xx

    • ah merci ! ça fait plaisir si ça en aide d’autres x
      et moi vos comm m’aident aussi ! haha 😉

  • Capucine Thanomsack

    J’ai un très bon psychologue, spécialisé en phobie social à te recommander si tu le désires.

    • ah why not 😉 je verrai après si ça me tente hehe

    • Roxanne

      Moi j’aimerais! ahah

  • L’histoire de ma vie. Wow, merci Cynthia.

  • Roxanne

    Cet article est tellement moi de A à Z. J’ai toujours voulu travailler en télé, mais dans ma tête, ce n’était que les grands excentriques et extravertis qui pouvait réussir pis ça me faisait un peu de peine. Mais à force de pratiquer, je me suis rendu compte que j’était beaucoup moins gênée de parler devant une caméra (meme si il peut y avoir des milliers de personne qui regarde) plutôt que de parler live devant 5 personnes. Étrange, mais tout ça se passe dans la tête. C’est un travail de tous les jours.

  • floride0211

    Encore un article entre filles que j’ai apprécié lire.
    La confiance en soi, c’est bien propre à chacun.
    Pour ma part, j’ai longtemps eu une timidité, je n’osais pas demander des choses à des personnes dans des lieux publics. Mais j’avais quand même un peu confiance en moi.
    Cette confiance je l’ai acquise encore plus il y a peut-être 2 ans et demi.
    grâce à une amie (qui s’assumait telle qu’elle est malgré les moqueries qu’elle se prenait, elle est devenue un modèle pour moi) et grâce à ma découverte de YouTube et là vous êtes trois à m’avoir donner des ailes petit à petit. Parfois je craque un peu mon slip (désolé de l’expression) j’ai une telle confiance en soi que je m’affiche un peu :s 😀 mais j’en ris plus qu’autre chose.

    Te concernant tu avais déjà dit que tu n’avais pas tellement confiance en toi et c’est vrai que ça me paraît un peu étonnant mais au fond ça se comprend. Tu le di très bien : filmer devant sa caméra pour une communauté avec qui a on a un bon feeling et passer à la tv devant des inconnus ça n’est pas pareil.

    Surtout dit toi que tu seras toujours nickel, tu ne nous décevra jamais.
    Et puis l’erreur est humaine, bafouillée ça arrive à tout le monde.

    Bisous ma belle Cynthia and be strong!

  • camille Maecke

    Je pense que ça en dit long sur beaucoup de gens: la zone de confort, on l’aime et on aime y rester, mais on se fait tellement chier dedans que ça nous pousse ( certaines personnes!) à aller voir ce qu’il se passe ailleurs! Ca nous motive meme si on a la frousse d’y aller, meme si on se dit « mais pourquoi j’ai dit oui? Et si je me foire total? » bref, on a besoin de ça pour grandir dans notre vie, prendre de l’expérience. Moi aussi j’ai peu lorsque je maquille les gens, j’ai peur qu’on me réponde que c’est de la merde, j’ai peur lorsque j’ai une commande de masque pour du théatre que ça merde niveau prise d’empreinte et que ça ne plaise pas, c’est normal, on prend des responsabilité envers les autres, mais c’est aussi une joie de se dire qu’on les a rendu content. Et mon copain aussi me dit pareil avec son boulot en architecture: t’es des commandes, tu présentes ton projet et tu te pisses dessus tellement que t’es peur, ensuite tu dois corriger pour que ça lui plaise et en plus tu dois respecter les budgets ET les lois françaises sur la sécurité! bref, je pense comme toi: oui on a peur, mais bon on profite du moment présent: le non-retour c’est aussi super excitant! on donne tout le moment présent et tant pis ^^ on ne regrette pas car on a donné le meilleur de soi 🙂

  • Lena

    Salut ton article me touche beaucoup ! je suis depuis un moment tes vidéos et tes articles et je me reconnais dans ta façon de te décrire !
    c’est tellement bien ce que tu fais ! je suis comme toi hypersensible et avec le temps j’ai appris à un peu plus faire semblant d’être à l’aise en public, mais parfois il y a des moments où je n’ai pas confiance moi et où j’ai vraiment du mal à me raisonner ! comme toi j’adore le théâtre c’est vrai que c’est tellement bien de se cacher derrière un personnage !

  • Marie-Claude Thibeault

    Super bel article. On s’identifie toutes là dedans, à certains degrés. Même la fille la plus confiante flanche devant une situation qui est déstabilisante. Je manque de confiance, je manque d’estime. Si je peux me permettre un exemple différent du tien, peut-être que des filles s’identifieront : je suis de retour aux études, à distance, BAC en administration. Ça fait depuis 2011 que j’ai arrêté l’école. J’ai pris 4 cours à l’automne. J’en ai terminé seulement 2, j’en ai reporté 2. Pourquoi? Blocage total au moment de rédiger mes travaux. Écrit, efface. Relis, écris, efface. Pose des questions au tuteur. Hésite, angoisse, flanche. Je n’ai jamais réussi à rédiger de travail pour 2 de mes cours. Pourquoi? « Et si je coulais? Et si j’étais dans le champ? Et si mon travail valait un 1/10? » Pour une fille qui a eu des A toute sa vie, l’idée d’échouer un examen ou un travail, c’est angoissant. Alors, par peur d’échouer, je fais quoi? J’évite. Cet évitement que toi tu as appris à contrôler…. Et j’ai 27 ans, tu en as… 22? 23? Je sais plus. 🙂 Merci pour l’article aujourd’hui, je retourne à mon étude ;).

  • Mathilde G

    Wow, j’ai l’impression de me lire.. Sauf que l’évitement, je ne l’évite pas malheureusement. Ou pas assez et ça me bloque sur beaucoup de points importants de ma vie. J’ai 25 ans et j’espère pouvoir me débloquer un jour, même si ya du progrès de fait déjà.
    Alors merci de t’être confiée, on se dit qu’on n’est pas la seule. Encore bravo pour ton livre et courage pour ces angoisses xx

  • Emilie

    Bravo, je trouve que c’est encore tabou aujourd’hui. Et oui souvent les gens croient qu’on peut arranger ça en un clin d’oeil. Je te trouve bonne de te moquer que les gens puissent découvrir que tu fais de l’ angoisse sociale. Moi je fais de l’ anxiété sociale et je ne veux vraiment pas que les gens le sachent car la plupart du temps ça créé un malaise, ce qui me rend encore plus anxieuse. C’est un formidable cheminement que tu as fait je sais à quel point ce n’est pas si simple qu’on pourrait le croire.

  • Marie-Ève Girard

    Comme quoi je ne suis pas seule à être comme je suis. Je me suis toujours crue bisard et différente parce que je suis timide et anxieuse. Mais plus le temps avance et plus je prends connaissance qu’au fond je ne suis pas seule à avoir ces traits de caractère. Et oui avec le temps ces 2 « faiblesses ou défault » son devenu ou du moins devienne mes forces puisque j’ai appris et j’apprends à vivre et à développer des ptits trucs pour y remédier.

  • Flore Adam

    Je me reconnais dans cet article aussi et ça me rassure de ne pas être la seule. Super article en tout cas!

  • Ton texte est très touchant !
    Et je pense que ta faiblesse peut devenir ta force.
    C’est sûr que le stress, malheureusement est difficile à contrôler… à part peut être avec des exercices de respiration… et encore ^^ !
    Mais voilà, beaucoup de jeunes filles et femmes peuvent s’identifier plus facilement à toi. T’es naturelle et ça plaît (regarde ton parcours…) !
    Continue à être toi 🙂

  • sarah

    J’aime et me reconnais parfaitement. Et pourtant tu parais inébranlable et sans faille. Merci beaucoup je culpabilise d’être comme ça.

  • Kim

    Cette timidité fait de toi une personne très sincère et très humble. Ça parait dans tes entrevues. On t’aime pour ça 🙂

  • Mademoizelle Reve

    Bonjour Cynthia, J’ai eu l’occasion de te rencontrer tout à l’heure à Marseille. Je voulais te dire que moi aussi je n’ai pas confiance en moi et que je ne sais pas comment faire non plus. Par contre je sais que tu me donnes un peu plus confiance en moi par tes vidéos, des articles comme celui là on se dit que finalement tu es comme nous et ça rassure en quelque sorte, ta façon d’être aussi, tu as l’air vraiment d’être une belle personne. En tout cas, je voulais te dire que toute ma vie j’ai révé de porter une Combinaison comme tu avais aujourd’hui et toute ma vie je me suis dit « c’est que pour les grands, ça va me tasser » en plus je suis un peu morphologie en forme de « poire » (en A ?) alors je me suis interdit la combinaison. Et quand j’ai vu à quelle point tu était élegante dans ta combinaison aujourd’hui vraiment je n’ai pas osé te le dire car j’étais gênée et intimidée mais vraiment merci car tu vas me permettre de m’assumer et d’acheter une combinaison 🙂 Donc peut être qu’en voyant que des personnes sont comme toi et qu’elles sont très bien tu prendras confiance en toi. En tout cas je voulais te remercie pour ce beau moment 🙂 Continue ce que tu fais tu es géniale. Merci

  • Vanessa

    Heyyyy!!!
    Tu n’es pas toute seule avec ce genre de souffrance, hélas!! ^^’ Vas savoir pourquoi on est comme ça! ^^’ Le truc est de l’accepter dèjà c’est une bonne chose de faite. Et ensuite il faut aller de l’avant mais de façon positive comme tu le dis, pour être plus forte que cet « handicap » social. Quand je te lis et que je te regarde sur Youtube je me dis que j’ai du travail à faire encore. Tu te débrouilles franchement bien Cynthia! Je te suis depuis 5 ans maintenant et je te vois épanouie davantage à chaque vidéo, je pense que Youtube te réussis pour vaincre tout ça! 🙂 Du coup tu me donnes envie de faire plus pour dépasser mes peurs et angoisses sociales!! ^^
    Merciiii Cynthia! Merci de partager avec nous ta personnalité, tes émotions, tes passion enfin ta vie quoi!! ^^
    Bisoouuuuuu de France